Home > Startup > MUSIVE

Logo de la startup

MUSIVE

#Startup #B2C #Education & Culture Dernière mise à jour : 20/02/2020
  • Fondateurs : Ghislain & Frédéric
  • Toutes les startups de Montpellier

La startup MUSIVE créé des formations musicales en ligne en collaboration avec des artistes qu’elle a choisi.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Nous aidons les enseignants de musique que nous avons choisis à concevoir des formations adaptées au numérique pour transmettre leur méthode. Puis nous réalisons les formations (video, texte, partition, ..) et les hébergeons sur notre plate forme.

Elle sont ensuite vendues aux musiciens amateurs – ou professionnels – qui sont intéressés par ces méthodes.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


L’enseignement en France de la musique est assez “traditionnel”. Beaucoup d’enfants apprennent la musique, 85% abandonnent avant l’âge de 15 ans… l’apprentissage traditionnel convient à un trop petit nombre. C’est vraiment dommage.

Les méthodes que nous proposons peuvent servir aux musiciens adultes, mais également aux enseignants de musique qui y trouvent une autre manière de transmettre.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Il n’y a rien de très compliqué, le savoir faire est surtout dans la conception.

Nous hébergeons actuellement nos ateliers numériques chez learnybox, qui nous a paru une solution intéressante pour démarrer.

Nous verrons par la suite s’il y a lieu d’évoluer. Mais à chacun son métier !


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Je suis moi même musicien amateur. J’ai rencontré lors de stages présentiels à travers toute la France des musiciens professionnels extraordinaire grâce auxquels j’ai pu vraiment faire évoluer ma manière de jouer.

Mais ces méthodes, aussi intéressantes soient elles, restent souvent “confidentielles” car les musiciens ne savent pas utiliser le numérique pour leur pédagogie.

J’ai par ailleurs suivi des formations à distance à la musique sur des plate forme US, et j’ai vu que cela marchait bien !

Je ne suis donc dit : pourquoi pas ?

J’ai alors créé un blog et pendant 2 ans, j’ai vu que des musiciens s’inscrivaient et étaient intéressés … il restait à passer encore à une autre étape


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


J’en ai parlé autour de moi, notamment à mon prof de musique, et il a fédéré autour de nous un collectif de musiciens passionnés par la transmission de leur art s’est créé.

Nous en avons beaucoup parlé, il y a eu beaucoup d’idées, des essais, et puis un jour l’un d’entre eux s’est jeté à l’eau et à dit : “OK j’y vais” : merci Jérôme !!


Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?


Nous avons créé un premier atelier numérique début 2018.

Il s’agit de la méthode O PASSO, qui est une méthode d’apprentissage du rythme développée par un musicien brésilien : Lucas CIAVATTA.

Il transmettait auparavant sa méthode uniquement à travers des stages. Puis nous avons enchainé et nous avons réalisés 3 ateliers numériques sur O PASSO.

Nous préparons maintenant la suite en anglais et portugais pour une diffusion internationale.

En octobre 2019, un grand guitariste français qui avait écrit une méthode “papier” il y a 15 ans s’est lancé également dans l’aventure.

Nous avons réalisé un 1er atelier ensemble et nous préparons le 2ème.


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Vous avez compris que nous avons 2 cibles :

1- les enseignants en musique, qui peuvent trouve chez MUSIVE des méthode qui complètent leurs savoir

2- les musiciens non débutants – qui maitrisent la partie technique instrumentale – et qui trouvent avec Musive d’autres approches de la musique qui peuvent les intéresser.

Par exemple l’atelier que nous proposons sur la guitare a pour objet d’aider les guitaristes avancés à développer leur personnalité musicale.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


Au début nous avons diffusé à nos réseaux : les gens qui font des stages de musique, les gens qui connaissent les gens qui …

Puis nous avons testé les réseaux sociaux : google ad et facebook, avec nos moyens internes

Début 2020, nous avons décidé de diffuser de manière plus large en faisant appel à des professionnels du Web marketing pour lancer des campagnes sur Facebook. c’est en cours !


Musive propose aux enseignant de musique qui ont mis au point des pédagogies originales et efficaces de les diffuser sous forme numérique

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Notre modèle économique repose sur

1 -un engagement du musicien et de Musive : nous réalisons conjointement les formations, et nous nous engageons ensuite à en faire la promotion ensemble. C’est très important car les personnes qui s’inscrivent aiment avoir le contact direct avec l’artiste.

2- Nous vendons les Ateliers numériques.

Nous n’avons pas voulu vendre sous forme d’abonnement car même si ce modèle est intéressant pour l’entreprise, je ne l’aime pas en tant que client !

Les gens qui s’inscrivent gardent ensuite leur accès aussi longtemps qu’ils le souhaitent.

Le musicien est intéressé sur les ventes réalisées


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Si vous cherchez sur internet par exemple comment apprendre la guitare, vous serez surpris du nombre de sites : depuis les écoles en ligne bien structurées, les guitaristes qui proposent leurs formations, les blogueurs, sans parler de tous les tutos gratuits …

Et si en plus vous êtes prêts à apprendre en anglais, alors c’est un vrai supermarché !

Si on regarde de prêt, on s’aperçoit cependant que la très grande majorité s’adresse à des musiciens débutants ou peu avancés.


Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)


Les musiciens avec lesquels nous travaillons sont vraiment engagés. Ils réalisent les formations mais ne s’arrêtent pas là : ils sont ensuite en contact avec les inscrits, répondent à leurs questions. Certains inscrits vont même participer à des stages présentiels proposés par les artistes en plus de la formation à distance

La musique, c’est aussi le partage !


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


Il faut bien comprendre la valeur apportée au musicien :

Nous ne nous adressons pas aux débutants mais plutôt à des musiciens qui maitrisent leur instrument, ainsi qu’à des enseignants. nous leur proposons d’apprendre à ressentir et jouer la musique, et pas simplement la technique instrumentale qui sert en général à reproduire ce que font d’autres musiciens.
Notre base line est d’ailleurs “REVELATEUR MUSICAL”


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Pour l’instant c’est une belle aventure.

Travailler avec des artistes indépendants et engagés est vraiment très agréable, je le souhaite à beaucoup de monde !

Donc on continue et on avisera en temps voulu.


Quels sont vos besoins ?


Le plus important à notre stade est de prouver qu’au delà des premiers clients, le modèle est intéressant à plus grande échelle.

Nous avons donc besoin d’un gros effort marketing pour nous faire connaitre : j’ai beaucoup travaillé en BtoB auparavant et il faut reconnaitre que le BtoC demande beaucoup de moyens : du temps et de l’argent donc !


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Cette année nous voulons passer un vrai cap en terme de diffusion et de visibilité sur les premiers produits que nous avons réalisés.

C’est la condition indispensable pour pouvoir ensuite proposer des ateliers dans de nouveaux domaines (que nous préparons bien sûr !!)