Startup

L’éditrice

 

Logo de la startup L’éditrice

Si le Beau n’a pas de prix, les envolées du marché de l’art aurait tendance à nous faire croire le contraire.

Passionnée et passionnante, Amélie met tout son cœur au service de l’art qu’elle défend, mêlant esthétique et entreprise.

Avec l’Editrice, découvrez, apprenez et achetez l’art contemporain sans le double complexe du néophyte et du non-millionaire…

Que proposez vous ?

L’éditrice est une galerie d’art contemporain en ligne. Chaque semaine, nous éditons une nouvelle œuvre d’art contemporain en séries limitées, que nous proposons à des tarifs accessibles à tous. Chacune des œuvres est présentée et commentée afin que nos visiteurs, pas toujours spécialistes d’art contemporain, saisissent l’intention de l’artiste et découvrent l’histoire de cette création. Les éditions, de très belle qualité, sont en vente exclusive sur la galerie en ligne et présentées par le biais de la lettre d’information hebdomadaire.

Comment avez vous eu l’idée ?

Le virus de l’art m’a saisi quand j’étais encore étudiante et bien sûr, je n’avais pas les moyens de m’offrir des œuvres. L’édition en série limitée m’est très vite apparue comme le meilleur moyen d’accéder aux œuvres et d’entamer ma propre collection !

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Certains amis me demandaient de leur expliquer les démarches derrière les œuvres d’art contemporain qu’ils découvraient, d’autres souhaitaient acquérir une œuvre pour leur intérieur, mais ne se sentaient pas à l’aise à l’idée de pousser la porte des galeries d’art contemporain. Et certains artistes émergents dont je suivais le travail manquaient d’exposition !

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

L’éditrice a été fondée en juin 2012 et le site a été lancé juste avant le nouvel an.

A quel besoin répondez vous ?

L’éditrice permet un accès décomplexé à l’art contemporain. L’aspect financier est un frein, mais il n’est pas le seul : le jargon artistique, le prestige lié à l’art contemporain peut intimider. L’éditrice permet à tout le monde d’accéder à l’achat d’œuvres d’art contemporain, de découvrir de nouveaux artistes, de se forger un œil de collectionneur…

Quel est votre cœur de cible ?

Les jeunes collectionneurs, mais aussi les « futurs » collectionneurs. Les 25-35 ans qui s’installent et souhaitent décorer leur intérieur avec une pièce plus rare et intéressante que les affiches de nos années étudiantes.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

La presse, les réseaux sociaux et le bouche-à-oreille des collectionneurs satisfaits !

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Prestashop

Quels sont vos besoins ?

Nous faire connaître !

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Les galeries physiques bien sûr, mais aussi les galeries en ligne de photographies, comme Yellow Korner.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Le travail éditorial… Les œuvres sont sélectionnées pour leurs qualités plastiques mais aussi et surtout pour la force de leur propos engagé ou poétique. Beaucoup de soin est apporté à expliquer ces qualités.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Avec au moins 52 oeuvres au catalogue ! Et si le projet se développe comme on l’espère, avec un service d’encadrement

Cette présentation de startup a été mise à jour le 13 July 2019 par Amélie MATHIEU

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Amélie MATHIEU
Employés : 1

4 thoughts on “L’éditrice

Amélie le May 4, 2013 à 1:11 am dit :

merci beaucoup “J’aime les startups” !

J'aime les startups le May 15, 2013 à 7:31 am dit :

Merci Amélie ;)
Joli et ambitieux projet que de démocratiser l’art moderne !!

Mon univers papier le May 23, 2013 à 8:43 pm dit :

Excellente idée, il faut élever le niveau, je partage le même avis. Longue vie !!

Amélie le May 24, 2013 à 12:53 pm dit :

merci bien ! beaucoup de succès à vous aussi !

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: