Home > Startup > Cessez-le-feu

Logo de la startup

Cessez-le-feu

#Startup #B2B #B2C #Economie Collaborative #services Dernière mise à jour : 05/01/2020
  • Fondateurs : Elisabeth Gelot & Bruno Aguiar Valadão
  • Nombre d'employés : 5
  • Toutes les startups de Lyon

La startup Cessez-le-feu propose un espace sur le web pour que les marques échangent avec leurs clients.

DESCRIPTION DE LA STARTUP

Que proposez vous ?


Cessez-le-feu est une plateforme permettant aux consommateurs et aux entreprises de résoudre leurs litiges de manière simple, rapide et efficace à l’aide d’un médiateur.
La plateforme Cessez-le-feu a été conçue par une équipe de professionnels du droit et d’ingénieurs du web. Elle permet à un médiateur professionnel d’encadrer les échanges entre un groupe de consommateurs et une entreprise ouverte au dialogue.
L’objectif ? Trouver un accord.


A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)


Nous avons décidé de créer une nouvelle plateforme pour répondre à un besoin réel auquel nous nous sommes confrontés : optimiser la gestion de la médiation collective.
Aujourd’hui, pour les litiges relevant du droit de la consommation, les consommateurs peuvent envisager une première étape de médiation dans laquelle le dialogue est privilégié. Les entreprises bénéficient d’un premier droit de réponse lors de la publication et ont la possibilité d’éviter la publication d’un procès. Une action contentieuse ne sera lancée sur V pour Verdict qu’en cas de désaccord ou de refus de l’entreprise de dialoguer.
Au-delà des avantages connus de la médiation (gain de temps, coût maîtrisé, confidentialité, préservation des relations saines…), Cessez-le-feu offre aux consommateurs une solution rapide et sans risque. L’inscription à la médiation est gratuite pour tous les consommateurs, et la plateforme n’est rémunérée que si un accord est trouvé.
Le développement du projet « Cessez-le-feu » est donc le résultat de la confrontation de l’équipe V pour Verdict au complexe mais non moins passionnant terrain des procès collectifs.


Quelles sont les technologies que vous utilisez ?


Bubble, rocket.chat, wordpress


HISTOIRE DE LA STARTUP

Comment avez vous eu l’idée ?


Les actions menées avec V pour Verdict nous ont permis de témoigner de l’ouverture au dialogue de la majorité des entreprises avec lesquelles les avocats ont échangé. En effet, les actions collectives ayant connu un succès en faveur des justiciables, sont celles ayant été résolues à la phase amiable de la mise en demeure.
C’est donc tout naturellement que nous nous sommes intéressés aux modes alternatifs de règlement de conflits, dont la médiation.
Développer et améliorer la phase pré-contentieuse du conflit était pour nous une étape à la fois complémentaire à la démarche engagée par V pour Verdict, mais aussi indispensable pour répondre à la fois aux attentes des utilisateurs et à une nécessité de coopération qui porte du sens.


Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?


En ayant déjà une start-up d’actions collectives contentieuses, nous avons pu avoir la preuve de marché que la résolution amiable des conflits marche !


LE BUSINESS MODEL

Quel est votre cœur de cible ?


Les services de Cessez-le-feu s’adressent à tout type de consommateur, aux petites et moyennes entreprises de 2 à 50 salariés et aux médiateurs professionnels.


Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?


La stratégie de communication de Cessez-le-feu est basée sur 2 axes : le marketing digital (référencement naturel et réseaux sociaux) et le développement d’un réseau de médiateurs professionnels.


Cessez-le-feu est la première plateforme en ligne dédiée à la médiation collective à destination des consommateurs et des entreprises en conflit.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?


Le service de dépôt de demande de médiation est gratuit.
L’inscription et la participation à la médiation ne sont payantes qu’en cas de succès.
Si un accord est trouvé, Cessez-le-feu facture un frais d’accord transactionnel de 20% sur l’indemnisation payée.
Le modèle économique de Cessez-le-feu a pour objectif de faciliter l’accès à ce mode alternatif de résolution des litiges pour les consommateurs. Cessez-le-feu assume également tous les risques d’échec. Les consommateurs n’auront ainsi pas à rémunérer la plateforme en cas d’échec de tentative d’accord amiable.


LES AVANTAGES DE LA STARTUP

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)


Toutes les plateformes de médiation en ligne et les médiateurs de la consommation.


En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?


La médiation de Cessez-le-feu est particulière en ce qu’elle est dématérialisée, et collective.
Dématérialisée :

Les médiations ont le plus souvent lieu physiquement, dans le cadre de réunions successives.

Sur Cessez-le-feu, la médiation a lieu en ligne, et toutes les parties peuvent échanger depuis n’importe où.
Collective :

Les médiations en matière de consommation sont généralement individuelles : c’est un consommateur qui est face à l’entreprise.

Sur Cessez-le-feu, ce sont plusieurs consommateurs qui partagent le même problème qui se retrouvent ensemble, face à l’entreprise, pour dialoguer.
Enfin, la médiation sur Cessez-le-feu est limitée dans le temps.


ET DEMAIN?

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?


Le projet de Cessez-le-feu se veut long-termiste. Nous souhaitons obtenir la preuve de marché avec un modèle économique basé uniquement sur le résultat, afin d’envisager une première levée de fonds.


Quels sont vos besoins ?


Visibilité.


Où voyez-vous votre startup dans un an ?


Cessez-le-feu a déjà développé sa plateforme, opérationnelle depuis le 15 novembre 2019. L’objectif pour notre strat-up est de développer une médiation par an.