Logo de la startup Wizaplace

Que proposez vous ?

Wizaplace est un éditeur français d’une plateforme e-commerce de nouvelle génération. Wizaplace propose en effet une plateforme en SaaS de création de marketplaces. Elle permet la conception et la gestion de places de marché BtoC, BtoB, CtoC, ainsi que des marketplaces de service type Uber ou Airbnb.

Wizaplace s’appuie sur 70 modules indépendants pour accompagner tout type de projet de marketplace, de la création de leur front-office jusqu’au déploiement de leur back-office dédié.

Comment avez vous eu l’idée ?

Le fondateur de Wizaplace, Eric Alessandri, souhaitait lancer une marketplace dédiée à un marché qu’il connaissait parfaitement, l’audio prothèse. Ne trouvant pas de plateforme pour créer sa marketplace, il a décidé en 2012 de vendre ses magasins d’audio prothèse et de lancer sa solution. La plateforme a nécessité 3 ans de développement (2012 – 2015). Wizaplace est commercialisée depuis sept. 2015.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Nous avons recensé près de 500 projets de marketplaces en France en 2015, qui n’ont pas de solution pour se lancer.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous l’avons dis précédemment, nous avons commencé à développer notre solution en 2012, pour une commercialisation en sept. 2015.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Un projet de marketplace est excessivement compliqué. Un projet qui confie son développement à une agence ou qui compte sur ses propres forces pour tout résoudre à 95% de chances d’échouer.

Quel est votre cœur de cible ?

Les projets de 0 à 300 000 euros de coûts de développement.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Pour nous faire connaitre, nous travaillons sur tous les fronts : salons, relations presse, e-marketing, bouche à oreille

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous fonctionnons sous forme de SaaS, c’est-à-dire avec des frais de setup initiaux correspondant au développement de la marketplace, et un abonnement mensuel.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Les technologies que nous utilisons sont : PHP7, Symphony et Angular JS.
Concernant l’exploitation : Amazon Web Services (AWS), et Algolia pour le moteur de recherche.

Quels sont vos besoins ?

Nous envisageons d’organiser prochainement une nouvelle levée de fonds afin d’accélérer notre croissance.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Réaliser des projets rentables pour nos clients et savoir les dupliquer sur le marché.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

On compte trois éditeurs de marketplaces en France : Mirakl, Izberg et Wizaplace. En revanche, on en compte quasiment aucun hors de France.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Notre solution est la seule à disposer d’un « front » en sus du back-office. Autrement dit, il n’est pas besoin de disposer d’une solution de e-commerce « front » tierce type Magento ou Prestashop pour réaliser une place de marché.
Deuxième point : nous ne prenons aucune commission sur les ventes de nos clients.
Troisième point : Wizaplace est la seule plateforme capable d’adresser tous types de marketplaces, notamment les places de marché CtoC.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

• La seule plateforme front et back-office.
• Pas de commissions prélevées sur les ventes de nos clients.
• Une plateforme nativement CtoC.
• Des frais d’abonnement réduits.
• Une vitesse de déploiement inégalée (– 2 à 4 mois).

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous réalisons une vingtaine de marketplaces cette année. Nous espérons tripler ce chiffre l’an prochain.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 19 September 2016 par J'aime les Startups

Entrepreneurs :
ERIC

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: