Logo de la startup Wecandoo

Si, comme nous, vous préféreriez faire vous même des objets du quotidient plutot que de cliquer sur le bouton “J’achète”, Wecandoo est fait pour vous ! Allez fabriquer un objet avec un artisan. Va chercher bonheur !

Que proposez vous ?

Wecandoo propose de découvrir les savoir-faire des artisans français, au travers d’ateliers directement chez eux. Le plus ? Vous repartirez avec votre création.
Vous deviendrez ébéniste, céramiste, bijoutier, maroquinier ou encore brasseur le temps d’un atelier.

Comment avez vous eu l’idée ?

Edouard a toujours voulu faire un métier en lien avec ses mains. Et c’est après sa remise de diplôme à l’Edhec, qu’il a parlé de cette volonté à Grégoire, qui lui cherchait à donner du sens à son travail. C’est ainsi qu’ils ont décidé de monter Wecandoo en Septembre 2016. Ils ont réalisé ce projet après avoir rencontré Arnaud, le 3e associé, qui les a aidé sur la partie “tech” du projet.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Après avoir parcouru la France, à la rencontre de centaines d’artisans, nous nous sommes rendus compte de l’urgence de la situation. Aujourd’hui, 95% des français ont une opinion positive sur l’Artisanat, et pourtant peu en consomment. Les artisans ont du mal à se faire connaître et faire connaître leur métier. Nous nous sommes donc dit qu’il fallait agir et leur proposer des solutions.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons commencé à réfléchir au projet en Septembre 2016, et notre site a été lancé au début de notre incubation au Sensecube, en Janvier 2017.
Notre tout premier atelier a eu lieu en Février 2017, et aujourd’hui nous en comptons un peu plus de 200 !

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Nous proposons une nouvelle offre de loisir davantage participative et génératrice de lien social. Bien souvent, les personnes exerçant des métiers dans les grosses entreprises ou dans le privé, n’ont pas le temps ni l’occasion de venir s’essayer à des activités manuelles, pleines de sens.
Il y a aujourd’hui une vraie demande quant à cette recherche de sens. C’est ce que nous proposons : venir découvrir un nouveau métier, et pourquoi pas susciter des vocations par la suite (nous avons déjà eu quelques clients qui réfléchissaient par exemple à se reconvertir et qui ont passé le cap après avoir fait un atelier Wecandoo)

Quel est votre cœur de cible ?

Globalement nous avons 2 types de clientèles :
– La première ce sont souvent des femmes qui cherchent à s’initier au bijou, à la poterie ou encore à réaliser un terrarium
– La seconde ce sont des cadres, issus de grandes entreprises, qui souhaitent sortir de leur bulle et faire une activité où ils peuvent créer quelque-chose.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous avons la chance de travailler avec une cinquantaine d’artisans entre Paris et Lyon, ce qui nous permet d’avoir nous aussi un relai de communication important. Ensuite, nous utilisons beaucoup les réseaux sociaux pour nous faire connaître, mais aussi les salons, les évènements, le bouche-à-oreilles…

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Notre business model est assez simple : nous proposons des ateliers dont le prix est négocié avec chacun des artisans. Sur cela, nous prenons une commission de 20%, ce qui est assez faible, mais suffisant pour nous.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous avons créé notre propre site internet, avec l’aide d’Arnaud, mais à part notre plateforme, nous n’utilisons aucune autre technologie.

Quels sont vos besoins ?

Aujourd’hui nous avons besoin de nous faire connaître, pour pouvoir aider l’ensemble des artisans et proposer de nouveaux ateliers autour de nouveaux métiers.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous souhaitons à l’avenir pouvoir lier des partenariats encore plus nombreux avec des artisans de France, dans différentes villes, et les aider à remettre l’Artisanat au coeur du quotidien des français.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Etsy, Makerbox

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous sommes aujourd’hui la seule entreprise qui propose une réelle expérience en immersion dans les ateliers des artisans reconnus et de qualité. Wecandoo c’est non seulement une expérience, mais aussi une rencontre avec l’artisan, une découverte de son savoir-faire, mais aussi un produit, avec lequel vous repartez à la fin.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nous travaillons aujourd’hui avec une cinquantaine d’artisans et de nombreux nous contactent aujourd’hui pour envisager d’organiser des ateliers Wecandoo. Nous entretenons une relation de proximité à la fois avec nos artisans, mais aussi nos clients. De plus, nous bénéficions encore aujourd’hui de l’accompagnement par notre incubateur social, le Sensecube, ce qui nous donne une force supplémentaire.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an nous aurons ouvert, en partenariat avec notre incubateur, le premier tiers-lieu dédié à l’Artisanat à Bastille (Paris). Situés au Viaduc des Arts, nous y animerons des ateliers éphémères et thématiques, des conférences, des rencontres, mais aussi un pop-up store pour nos artisans.
Nous aurons aussi développé notre activité à Bordeaux et à Lille.
Ces 3 projets font aujourd’hui l’objet de notre campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank : https://www.kisskissbankbank.com/wecandoo-entrez-dans-l-atelier-d-un-artisan

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 21 September 2017 par Wecandoo

Entrepreneurs :
Edouard Eyglunent, Arnaud Tiret, Grégoire Hugon
Employés : 3

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: