Startup

Valoro Fundraising

 

Logo de la startup Valoro Fundraising

Quand on monte une boite, on le fait rarement seul. Il y a des associés, des investisseurs et tout ce petit monde doit être rémunéré à la juste valeur. Seulement les méthodes de calcul ne sont pas forcément très clairement définies. Valoro Fonduraising mets à disposition des entrepreneurs des outils afin d’être le plus juste possible :

Que proposez- vous ?

Des outils pédagogiques d’aide à la décision permettant aux fondateurs de mieux choisir leurs associés (cofondateurs – investisseurs) et leurs employés clés et de mieux partager avec eux les rôles, les tâches et surtout le capital-actions de leur start-up.

Comment avez vous eu l’idée ?

En réfléchissant, et en écrivant (deux guides pratiques publiés) sur l’art délicat de la valorisation et en faisant le constat des lacunes des fondateurs en matière d’évaluation de leur startup.
Or, si on ne sait comment évaluer sa start-up ; comment peut-on savoir comment distribuer ses actions ? En effet, pour pouvoir partager il faut d’abord connaître la valeur de ce qu’on partage : combien d’actions céder en échange de capitaux frais des investisseurs ? Combien d’actions céder en échange des contributions (tangibles et intangibles) des cofondateurs?
La plupart des primo fondateurs recourent à des solutions faciles, affectives. Par exemple, concernant les équipes fondatrices constituées de 4 fondateurs : dans 89% des cas on a procédé à une iso-répartition (répartition en parts égales) selon la formule 1 / n, où est n est le nombre de fondateurs.
Exemple simplifié : A construit le prototype sur base de l’idée originale de B. Tandis que C apporte un premier client payant et D a réalisé le business plan. Les 4 associés ont contribué. Mais s’agit-il de contributions équivalentes méritant une égale répartition des actions de la start-up (25% chacun) ? B peut-il clamer mériter 50 % des actions sous prétexte que c’est son idée originale qui les a tous réunis ? Bien sûr que non
En consultant de multiples études j’ai fais d’autres constats interpellant :
La plupart (80%) des primo entrepreneurs optent pour des solutions de facilité pour choisir et pour partager. Cela résulte de leurs biais cognitifs (tendance à vouloir éviter tout conflit de personnes, forte propension à se fier à leur intuition, excès de confiance, d’optimisme, d’enthousiasme, d’orgueil) couplés à leur ignorance des conséquences à long terme de leurs décisions fondatrices.
Le taux particulièrement élevé d’échec des startups est attribuable principalement à des problèmes d’entente (problèmes de personnes) au sein de l’équipe fondatrice.
Parmi les problèmes survenant au sein de l’équipe fondatrice : environ 70% sont dérivés du mauvais partage des actions et environ 30% à une mauvaise évaluation des tempéraments!
La recherche académique a intensément étudié les taux d’échec mais malheureusement en se focalisant presque entièrement sur les causes externes (marché, concurrence, brevets, cadre règlementaire, etc.) plutôt que sur les intoxications endogènes (envenimation graduelle des problèmes de personnes), bien plus prégnantes.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

La certitude de l’utilité de ce concept d’outils et l’envie d’oser.
L’expérience stressante d’un ami qui a lancé sa start-up avec deux cofondateurs. Il a commis l’erreur courante de ne pas sonder suffisamment les tempéraments de ses associés avant de décider trop vite de partager le capital-actions de la start-up en parfaite égalité des parts entre les cofondateurs. Au bout de six mois sa cofondatrice s’est nettement moins impliquée pour des raisons personnelles, augmentant ainsi la charge de travail des deux cofondateurs restant. Puis elle est partie emportant avec elle un tiers des parts de la société.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Deux semaines

A quel besoin répondez- vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service) ?

A la résolution des deux principaux dilemmes de tout fondateur de start-up: S’associer et partager.
J’ai conçu des modèles d’analyse et des tableaux de sélection et de calculs pratiques permettant aux fondateurs de :
1) Bien choisir leurs cofondateurs et de mieux partager avec eux le capital-actions de la start-up,

2) Bien choisir leurs investisseurs et de mieux partager avec eux le capital-actions,

3) Bien choisir leurs employés clés et de partager (un peu) avec eux le capital-actions.

Quel est votre cœur de cible ?

Principalement, les primo fondateurs de start-up.
Accessoirement tous les créateurs d’entreprise et leurs accompagnateurs.
Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?
Par une communication ciblée auprès des organismes des dispositifs public et privé d’aide à la création et au financement d’entreprises.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

D’abord , à titre de test, des solutions off line consistant à vendre à l’unité (via le site web) des outils d’aide à la décision (tableaux Excel) à un prix forfaitaire bas (de 5 à 25 euros/outil).
Ensuite : tous ces outils seront utilisables online (applications web et applications mobiles)

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Les techniques du scoring et de l’automated valuation.
La scoring valuation methodology est un modèle d’approximation de la valeur (très prisé des banques) permettant d’attribuer un « score » (nombre de points) à chacun des critères recensés dans un tableau ou dans une matrice d’évaluation.
L’automated valuation model utilise un algorithme qui valorise automatiquement des actifs immatériels et des actifs matériels sur base de règles pré-encodées.

Quels sont vos besoins ?

Comme toute start-up nous avons besoin de visibilité, et dans l’esprit lean start-up qui nous anime, nous avons également besoin de feedbacks : de critiques constructives et de suggestions de fonctionnalités nouvelles afin de rendre nos outils encore plus pragmatiques.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous visons une croissance régulière devant nous mener à une cession classique (revente à un groupe de services financiers aux entreprises) endéans les 60 mois.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

– Le Slicing Pie (de Mike Moyer) (USA)
– Le Co-Founder Equity Splitting (de chris Pelling) (USA)
– Le Startup Equity Calculator (de l’équipe Foundrs.com) (USA)
– Le Founders Pie Calculator (de Frank Demmler) (USA)
– Le Founders Equity Solution (de Pankaj Saharan) (Finlande)

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nos outils de sélection des cofondateurs, des investisseurs et des employés clés n’ont pas d’équivalent sur le marché des startups. Ce sont des innovations pures.
Nos outils de calculs pour déterminer une clé de répartition des actions sont des améliorations de ce qui existe déjà sur le marché. Ils prennent en compte une gamme plus complète de critères de décision tout en étant plus simples à utiliser.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents ? (vous avez le droit à un joker pour cette question)

L’originalité de nos matrices d’analyse et de calcul (différents jeux de critères à la fois qualitatifs et quantitatifs) et surtout un excellent rapport qualité/prix.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Des bureaux à Paris, Londres, Madrid et Berlin.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 20 June 2016 par Carl-Alexandre Robyn

Startup fondée par :
2
Employés : 4
Levée de fond
75000 EUR

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: