Startup

Take a Meal

 

Logo de la startup Take a Meal

La startup Take a meal vous propose de réduire le montant de vos déjeuner ainsi que le temps d’attente pour récupérer votre repas :

Que proposez vous ?

Le système est simple : ce sont des réductions sur les menus du jour à emporter de nos restaurants partenaires. En commandant sur takeameal.fr, vous économisez entre 20 et 50% et vous bénéficiez d’un espace coupe-file en arrivant au restaurant. Nous sommes présents à Lille (centre-ville) et Paris (quartier de Saint-Lazare).

Comment avez vous eu l’idée ?

Julien, Clément et moi étions tous les trois dans la même école et nous avons commencé par lancer ce projet pour notre projet de fin d’étude. On a tellement aimé qu’on a continué! Après s’être lancés à Lille où nous étions étudiant, nous venons de nous lancer à Paris.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Nous avions envie d’entreprendre et d’innover. Le “click&collect” est très peu répandu parmi les foodtechs françaises alors nous nous sommes lancés, y voyant un potentiel marché oublié par nos concurrents.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

La première commande sur notre plateforme date de février 2018. En revanche, nous avons commencé à travailler sur ce projet en septembre 2017.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Nous nous adressons à la population active des quartiers ciblés. En leur proposant notre cantine, cela leur permet de gagner jusqu’à 100€ par mois sur leurs déjeuners. Et le fait de récupérer son déjeuner dans un espace coupe-file est mieux que de se faire livrer car aucun risque de retard !

Quel est votre cœur de cible ?

Ce sont les personnes qui n’ont pas de tickets restaurant. En effet, ceux-là sont d’autant plus sensibles à une baisse sur le prix de leurs déjeuners qu’ils le paient entièrement de leurs poches. Nous souhaitons leur faire gagner autant d’argent que si leurs entreprises payaient la moitié de leurs déjeuners!

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous organisons des évènements en entreprise afin que les employés nous connaissent et s’abonnent. Nous utilisons aussi les techniques traditionnelles de marketing: distributions de tracts, campagnes email, promotions..

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

L’abonnement coûte 9,99€ par mois. Prix qu’un abonné rembourse en moyenne en deux commandes (nous négocions les prix avec les restaurants donc c’est seulement en passant pas nous que le client peut économiser de la sorte).

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous avons un site internet mais pas encore d’application.

Quels sont vos besoins ?

Plus de clients!

Quels sont les plans pour votre startup (revente, Ipo, rien du tout) ?

Pour l’instant nous souhaitons arriver à notre point d’équilibre, c’est une fois ce point atteint que nous jouirons de toute notre liberté et que nous pourrions alors faire un LPO sans devenir esclave de nos investisseurs.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Frichti, Deliveroo, Mealpal, Foodchéri.. Cependant ce sont tous des concurrents indirects, aucun ne proposent le même principe que nous.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Par nos prix vraiment bas, issus de longue négociation entre notre équipe et les restaurateurs; et notre système particulier de service à emporter sans faire la queue qui permet de prendre l’air même si l’on déjeune dans la salle de pause.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Moins cher, plus rapides.

Où voyez-vous votre startup dans un an ?

Disponible dans tous les arrondissements parisiens, et pourquoi pas dans d’autres villes françaises encore ! En revanche dans 2 ans, on attaque toute l’Europe!

Cette présentation de startup a été mise à jour le 17 May 2019 par Raphaël Arroche

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Clément Sciberras, Julien Corbin et Raphaël Arroche
Employés : 4

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: