Startup

ShareGroop


Logo de la startup ShareGroop

Quand on est en groupe, nous connaissons tous les applis qui tiennent les comptes … à posteriori ! ShareGroop fait la même chose mais durant le process d’achat :

 
Startup

Sharepay


Sharepay, c’est un système de CB qui répartit une dépense sur plusieurs comptes. Soit cette innovation va changer et/ou sauver votre vie. Soit elle va ruiner votre vie sentimentale :)

 
Startup

Mooncard


Mooncard simplifie les process des dépenses de l’entreprise en créant des cartes bleues pour les employés :

 
Startup

Tripper


Tripper c’est la startup qui vous permet de récuperer du liquide alors que vous êtes à l’étranger. Si vous ne pensez pas que ce n’est pas utile, c’est que vous ne voyagez pas assez ;)

 
Startup

EasyTransac


Quand on gère le business, il y a deux choses plus importantes que tout : Trouver des clients et surtout s’assurer qu’ils payent. Et avoir un terminal carte bleue, c’est pas gratuit et puis ça peut prendre un peu de place… Du coup, Olivier et Sylvain ont créé la solution :

 
Startup

Hiboutik


Les enfants jouent souvent à la marchande en additionnant les choux et les carottes. De grands enfants en beaux costumes continuent parfois à le faire avec des produits financiers, dits dérivés, aussi alambiqués que fragiles, sans savoir où ça mène…

Mais pour certains, le commerce est une expression naturelle, une passion d’enfants devenue vocation, un talent mis au service du métier et des clients.

C’est à eux que s’adresse Alexandre, créateur de HiBoutik, la caisse en mode SaaS.

 
Startup

ZooZ


Pour s’attaquer au business du paiement en ligne, il faut avoir les épaules solides et être bien entouré.

Ça tombe bien ! Les fondateurs de ZooZ, experts en sécurité, ont su convaincre de (gros) investisseurs français. Et ont donc lancé avec fanfares et trompettes leur SDK – kit de développement de logiciel – pour faciliter les paiements sur tous supports.

Encore une start-up à l’assaut d’un gros chantier ! Et qui prend le temps de répondre à nos questions : qu’ils en soient remerciés !