Startup

ShOp’îles

 

Logo de la startup ShOp’îles

Internet et le e-commerce n’ont pas aboli toutes les frontières, réduit toutes les distances. Vous pouvez commander votre nouvelle tablette de n’importe où dans le monde, c’est pas dit que le facteur vienne jusqu’à vous !

Créatrice de ShOp’Iles, Ingrid enjambe les océans et fera le bonheur de toutes les ultra-marins de l’Ouest, du Sud ou de l’autre bout du monde qui veulent commander librement sur leurs sites préférés.

Que proposez vous ?

Le site permet aux habitants des DOM-TOM de commander sur Internet sur TOUS les sites marchands en se faisant livrer chez ShOp’îles en métropole. Dès réception des différentes commandes, elles sont groupées dans un colis unique et réexpédiées chez le client résidant en Outre-Mer.

Comment avez vous eu l’idée ?

L’idée est née d’un besoin de matériel professionnel pour la société de ma belle-mère en Guadeloupe. Sur place le matériel était cher et le choix limité. J’ai trouvé le produit en métropole et je me suis chargée de la réexpédition. A ce moment là j’ai compris que ce service pouvait être proposé à tous les ultras-marins.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

A chacun de mes voyages en Guadeloupe, ma famille me demande de ramener toutes sortes de produits : décoration, outils, articles de sport, etc. A chacun de leurs voyages en métropole ils dévalisent les boutiques qu’ils n’ont pas sur place.
Cette forte demande ajoutée à mon envie d’entreprendre ont fait que j’avais tout en ma possesion pour me lancer.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

La société a été créée en février 2012 et le site a été lancé mi-avril 2012.

A quel besoin répondez vous ?

La majorité des sites marchands ne livrent pas l’outre-mer. Sur place les prix sont élevés et le choix est limité.
En proposant la réexpédition, ShOp’îles permet à tous les clients des DOM-TOM d’accéder à toutes les offres du web : prix attractifs et choix multiples.

Quel est votre cœur de cible ?

Les particuliers sont la principale cible mais le site commence à être très sollicité par les professionnels qui commandent chez des fournisseurs qui ne livrent pas l’Outre-Mer.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Je m’associe à des évènements locaux et je fais de la promotion sur les différents supports du web : annuaires, réseaux sociaux, etc.

Comment gagnez-vous de l’argent ?

ShOp’îles facture une commission sur chaque colis expédié en fonction de la valeur des articles contenus dans le colis.

Quels sont vos besoins ?

J’ai besoin de faire évoluer le site web afin de faciliter les commandes des clients.
Je cherche donc un associé développeur.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Mes concurrents directs est les sites http://www.tout-t-possible.com/ et www.colisdom.fr
Et la concurrence indirecte : tous les sites qui livrent l’Outre-Mer.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Mes concurrents facturent leurs prestations par rapport aux frais de port quand ShOp’îles facture par palier en fonction de la valeur du colis. Les colis volumineux peuvent dont être aussi facilement accessibles que les petits colis avec ShOp’îles.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents ?

ShOp’îles proposent des services supplémentaires : notamment la possibilité de commander pour le client afin qu’il puisse commander HT afin de payer la taxe locale qui est moins chère dans les DOM par exemple.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

ShOp’îles souhaite élargir ses prestations de service en proposant notamment la livraison d’articles volumineux, l’offre actuelle étant limitée à des colis de 30kg.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 21 March 2013 par Ingrid Maisonneuve-Chaine

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Ingrid Maisonneuve-Chaine
Employés : 1

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: