Logo de la startup Omiracle

Gratuit, social et localisé : tel semble être les nouveaux mots-clés d’un marché en train de se renouveler sur le web : l’immobilier.

Dimitri et Mathieu attaque le problème à bras le corps et crée Omiracle pour bousculer les conventions du secteur et proposer – enfin ?- une recherche rapide et efficace pour votre futur nid douillet.

Que proposez-vous ?

Le site a pour but d’aider les gens dans leur recherche de biens immobiliers en intégrant les services de petites annonces avec les réseaux sociaux. L’objectif est d’augmenter les chances de contact dans leur entourage et de profiter de l’immense portée de communication qu’offrent les réseaux sociaux en diffusant les annonces à un maximum de personnes.

Nous avons commencé par mettre en place un service gratuit d’annonces de colocation en région parisienne en affichant aux personnes connectées avec Facebook les amis et points d’intérêt communs avec leur futurs colocataires, tout en leur permettant de créer des annonces qui pourront automatiquement être diffusées sur Facebook.

Le site dispose également d’un puissant moteur de recherche en mode carte qui permet de trouver le bien immobilier le plus approprié, notamment en permettant de filtrer par temps de transport vers une destination (par exemple son lieu de travail) ou par quartier/villes de préférence, ou encore en affichant les points d’intérêt à proximité.
On a donc à la fois une dimension géographique et une dimension sociale de la recherche de colocation/colocataires.

En plus, les services proposés par omiracle.fr sont totalement gratuits pour les particuliers.

Comment avez-vous eu l’idée ?

Nous avons été confrontés à la dure réalité de la recherche immobilière, que ce soit pour de la colocation, de la location ou de l’achat, du côté propriétaire ou prospect, et à chaque fois, nous aurions voulu utiliser des services plus rapides, plus efficaces et qui nous permettent de trouver exactement ce dont nous avons besoin.
Il s’est avéré que souvent les personnes de notre entourage n’étaient même pas au courant de nos recherches alors que certaines étaient intéressées ou en mesure de nous rediriger vers des personnes qui l’étaient.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Les réseaux sociaux ont un très fort taux de croissance et sont de plus en plus utilisés, surtout par les jeunes (plus de la moitié des utilisateurs de Facebook ont entre 18 et 34 ans). Quant à l’immobilier, malgré des hauts et des bas, c’est un secteur toujours en pleine activité. Nous pensons que la symbiose des deux mondes devrait permettre aux gens de trouver un bien immobilier plus rapidement.

Depuis combien de temps avez-vous commencé ce projet ?

Nous avons commencé à développer le site en Avril 2012 pour lancer une première version en Novembre 2012.

A quel besoin répondez-vous ?

Nous souhaitons aider les gens à trouver le bien immobilier qui leur correspond le mieux et ce, le plus rapidement possible.

Quel est votre coeur de cible ?

Nous visons les particuliers dans un premier temps, en leur offrant un service totalement gratuit. Un service payant pour les professionnels de l’immobilier sera mis en place dans un second temps.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Etant donné que notre service a pour but de s’interfacer avec les réseaux sociaux, il serait bête de s’en priver ! Nous commencerons donc par Twitter/Facebook… Ensuite, nous privilégierons les écoles et universités car elles sont plus à même d’être intéressées par nos premières annonces de colocation. La suite ? Du PR classique, blogs et forums, presse, etc.

Quel est le business model ?

Le site est totalement gratuit pour les particuliers. Une version payante pour les professionnels de l’immobilier est en cours de développement ainsi qu’une application mobile qui sera dotée d’une version freemium et premium.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous utilisons principalement Javascript, côté client (jquery, Backbone js) et serveur (Node js), HTML 5 et CSS 3 (Bootstrap).

Qui sont vos principaux concurrents ?

Nos principaux concurrents sont les sites professionnels de l’immobilier tels que SeLoger, pap, LeBonCoin ou Appartager.

En quoi vous démarquez-vous de vos concurrents ?

Notre service est entièrement gratuit pour les particuliers. De plus, il permet une diffusion plus massive des annonces grâce aux réseaux sociaux. Enfin, notre moteur de recherche dispose de puissants filtres géographiques (recherche par temps de transport ou par quartier/ville, points d’intérêts à proximité).

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous travaillons à étendre notre projet à toute la France et à l’international, pour tous les types de biens immobiliers et sur les supports les plus utilisés (mobiles notamment). Nous espérons y arriver pour la fin de l’année 2013 (si si, c’est réaliste…) !

Cette présentation de startup a été mise à jour le 30 November 2012 par Dimitri Barbot

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Dimitri & Matthieu
Employés : 2

3 thoughts on “Omiracle

Ed le November 30, 2012 à 8:04 am dit :

Salut,

A la lecture de l’article, j’ai encore quelques questions :
– sur le nom Omiracle : vous n’avez pas peur qu’il soit peu explicite pour le grand public ?

– on l’a déjà vu sur d’autres sites, et l’exemple des concurrents que vous citez est aussi intéressant, un des principaux enjeux pour un site comme le votre est, me semble-t-il, d’atteindre une masse critique d’annonces à proposer à vos visiteurs. Vous avez une idée de cette masse qu’il vous faut atteindre ? Une idée des moyens et du temps pour l’atteindre ?

– par rapport aux concurrents justement : qu’est-ce qui empêche actuellement vos principaux concurrents, avec des moyens financiers importants, de lancer des services proches des vôtres ?

– enfin sur votre modèle économique : le gratuit pour les particuliers et payant pour les pro. Etant donné le nombre de solutions à disposition existante pour les pro, comment avez-vous estimé (à la louche) votre potentiel de client ? Comment êtes un peu convaincu qu’ils seraient prêts à payer pour vos services ?

Merci de vos réponses et bonne chance dans votre belle aventure d’entrepreneur!

Dimitri le November 30, 2012 à 5:20 pm dit :

Salut Ed,

Merci pour tes commentaires.

– Pour le nom du site, on recherchait quelque chose à consonance internationale donc on s’est plutôt orienté vers un nom générique. D’autant que si l’aspect social fonctionne, rien ne nous empêchera de bifurquer vers d’autres types de petites annonces.

– C’est sûr que l’acquisition d’utilisateurs risque de prendre du temps (probablement plusieurs mois), mais le fait que le site soit entièrement gratuit devrait réussir à convaincre les gens de déposer leurs annonces. Ce qui est pratique aussi, c’est qu’avec les moyens de communication d’aujourd’hui (comme les réseaux sociaux par exemple), on peut vite communiquer sur un produit à moindre coût. Nous nous fixons des objectifs par palier (100 puis 1000 puis 10000 utilisateurs…) mais nous connaissons les plafonds qu’on aura du mal à dépasser en regardant les statistiques de nos concurrents (90000 annonces sur Paris pour Appartager par exemple).

– Le fait que nous soyons fortement intégré avec les réseaux sociaux (Facebook pour l’instant) implique la gratuité des services proposés car sinon les gens passeraient directement par eux (mais ne disposerait pas des autres fonctionnalités du site cependant). Par conséquent, nous pensons qu’il est peu probable que nos concurrents proposant des offres payantes s’orientent dans cette voie. Ensuite, vis-à-vis de certains de nos concurrents, nous avons également l’avantage d’accepter des annonces de particuliers (avec validation des annonces).

– Pour les offres pros, un site comme SeLoger travaille actuellement avec environ 23000 professionnels de l’immobilier. Nous misons sur une forte affluence des particuliers pour attirer les professionnels, tout en leur proposant des offres spécifiques (mises en avant sur le site, pages dédiées, services mobiles…). L’exemple du site LeBonCoin nous montre que ce système fonctionne.

J’espère avoir répondu à tes questions. Nous sommes bien évidemment ouvert à toute remarque/proposition/question.

J'aime les startups le January 16, 2013 à 2:35 pm dit :

Salut Dimitri,
Juste une petite remarque :
Je viens de me connecter sur ton site car une copine cherche un appart sur paris.
Sur la HP, il n’y a que 2 offres.
Vous devez absolument régler ce chicken/egg problème le plus rapidement possible !

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: