Logo de la startup niland

Selon moi, il y a 2 types de startups, celles qui proposent une innovation commerciales et celles qui proposent une innovation technologique. Et si je croise beaucoup plus de startup de la première catégorie, j’ai un gros-p’ti faible pour les secondes. Principalement pour la barrière à la concurrence on ne peut plus claire et nette. Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, voici niland qui donne dans la Music Intelligence ! Régalez-vous !

Que proposez vous ?

Niland commercialise des moteurs de recherche et découverte musicaux sous forme d’API. Nos technologies permettent d’analyser et d’organiser automatiquement la musique grâce à nos technologies d’analyse acoustique.

Comment avez vous eu l’idée ?

Nous travaillions comme chercheurs à l’IRCAM sur ces sujets de classification automatique et de similarité musicale.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Nous avons remporté une compétition scientifique international d’algorithmes en 2011 sur ces sujets (devant des laboratoires comme le MIT). Nos technologies ont permis des avancées importantes par rapport à l’état de l’art et nous sommes dit que cela serait cool d’en faire profiter l’industrie.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Le projet a réellement commencé en 2012, et nous avons créé la société en aout 2013.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

La croissance rapide du nombre de contenus disponibles (+30M de titres sur Deezer/Spotify, 12H de son par minute sur soundcloud), ainsi que leur diffusion numérique, entrainent un besoin toujours plus important d’outils et techniques de management automatisés de ces tracks. C’est là que nous intervenons.

Quel est votre cœur de cible ?

Nos clients cibles sont les détenteurs de catalogues (Publishers, Librairies, Distributeurs) et les plateformes de diffusion de musique (site de streaming, applications, radio et chaines de TV)

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous participons au salons professionnels de l’industrie (Midem, SXSW, SF MusicTech…)

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous commercialisons nos APIs à travers des abonnements mensuels.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous utilisations des algorithmes de Deep Learning et Machine Learning développés par notre équipe.

Quels sont vos besoins ?

On cherche actuellement un datascientist s’il y a des intéressés :)

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

De la croissance et de nouveaux produits !

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

The EchoNest (racheté $100M par Spotify en 2014)

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Notre technologie d’analyse acoustique est unique et permet de recommender des tracks sans aucune metadata (comme du User Generated Content ou de la musique non disponible en occident).

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nous apportons la meilleure technologie du marché (encore jamais battue à ce jour dans les compétitions scientifiques), que nous avons su packagé en produit pour nos clients.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous souhaitons positionner Niland comme étant la startup de référence en Music Intelligence.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 7 December 2014 par Damien Tardieu

Entrepreneurs :
Damien Tardieu, Johan Pagès, Christophe Charbuillet
Employés : 6
Levée de fond
420k€

One thought on “niland

niland - J'aime les startups | BGE Innovation |... le December 10, 2014 à 10:52 pm dit :

[…] Selon moi, il y a 2 types de startups, celles qui proposent une innovation commerciales et celles qui proposent une innovation technologique. Et si je croise beaucoup plus de startup de la première catégorie, j'ai un gros-p'ti faible pour les secondes. Principalement pour la barrière à la concurrence on ne peut plus claire et nette. Mesdemoiselles, Mesdames, Messieurs, voici niland qui donne dans la Music Intelligence ! Régalez-vous ! Découvrez cette startup ! →  […]

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: