Goshaba

Goshaba lève 2 millions d'euros pour faire disparaître le CV

 

Goshaba lève 2 millions d’euros pour déployer jeu vidéo et sciences cognitives dans le recrutement. L’entreprise propose une alternative fun, juste et efficace aux méthodes de recrutement traditionnelles.

Goshaba, la solution de recrutement qui allie sciences cognitives et jeu
vidéo pour permettre aux entreprises d’embaucher des candidats sur leurs compétences réelles, lève 2 millions d’euros. Ce premier tour de table mené par daphni, INCO via son fonds Aviva Impact Investing France, Founders Future, Financière Saint-James, Guibor, BNP Paribas Développement et Jaïna Capital a pour but d’accompagner la croissance de la start-up et de ses équipes. Créée en 2014, Goshaba défend l’idée que les sciences cognitives et le jeu peuvent apporter une dimension éthique dans le recrutement et fluidifier le marché de l’emploi.

Goshaba est une startup française fondée en 2014 par Camille Morvan, docteur en neurosciences (Harvard, New York University, Collège de France), Djamil Kemal (Vivendi Universal Games, Lexis numérique, Emme) et Minh Phan (Lexis numérique, Lumai prod), experts en jeu vidéo. Elle propose un outil de recrutement par le biais de jeux qui évaluent les compétences réelles des candidats. L’analyse scientifique directement intégrée dans les tests proposés par Goshaba permet de révéler à la fois les savoir-faire, les savoir-être, l’expérience et le fit culturel. Goshaba pallie le manque de précision des CV et l’ennui provoqué par les tests psychotechniques classiques.

Ce premier tour de table de 2 millions d’euros a été mené par Daphni, INCO via son fonds Aviva Impact Investing France, Founders Future, Financière Saint-James, Guibor, BNP Paribas Développement et Jaïna Capital. Goshaba a été conseillée par le cabinet Lexelians. Cette levée a pour but d’accélérer le rythme des recrutements de façon à accompagner sa croissance. La startup emploie aujourd’hui 14 personnes à Paris, et intégrera dans les mois à venir des profils de développeurs, commerciaux, customer success , marketing et R&D.

Avec sa solution, Goshaba fluidifie le marché de l’emploi et révèle les potentiels au-delà du CV. Le curriculum vitae est un document biaisé qui ne met pas en valeur le potentiel réel des candidats. Les tests et les évaluations qui le complètent ne sont plus adaptés aux besoins des entreprises car les processus sont longs et souvent basés sur des procédés déclaratifs. Avoir un recrutement fluide, facile et efficace est crucial pour les entreprises car leur compétitivité dépend en partie de leur capacité à repérer puis attirer les talents. Et donner la possibilité à des candidats d’être recrutés sur les compétences réelles au-delà de leur parcours académique, leur nom ou leur origine sociale, répond à un enjeu majeur de justice sociale.

Camille Morvan et Djamil Kemal, cofondateurs et dirigeants de la start-up, expliquent : “Le CV n’est précis qu’à 20% (étude Workable 2016). Identifier les talents au-delà de ce document répond à un enjeu de justice sociale mais aussi économique pour les entreprises. Cette levée de fonds permettra à Goshaba d’apporter ses services à de nouvelles entreprises et administrations. Nous inventons un recrutement qui, grâce aux jeux vidéos et aux sciences cognitives, ouvre de nouveaux horizons à des profils dont les potentiels pourront désormais être révélés de manière objective.”

Cette news a été mise à jour le 5 June 2019 par François de Saint-Germaib

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter une news, il suffit de remplir ce questionnaire
Logo de la startup Goshaba
Entrepreneurs :
Camille Morvan, Djamil Kemal, Minh Phan
Employés : 14
Levée de fond
2 millions d'euros

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: