Logo de la startup Marco

ah le tourisme ! cette petite niche qui représente 7 000 Milliards de dollar… est aujourd’hui la cible de Marco, votre organisateur de séjour grâce à l’IA :

Que proposez vous ?

Un chatbot Messenger spécialisé dans les voyages: Marco est là pour t’accompagner tout au long de ton séjour en te proposant des recommandations personnalisées de sorties, visites, restaurants…. Choisis ta ville de destination et profite d’un programme journalier inoubliable concocté par Marco!

Comment avez vous eu l’idée ?

Lors de nos nombreux voyages, nous avons fait le constat que nous perdions beaucoup de temps à trouver des informations pertinentes sur internet, des blogs utiles, des avis d’internautes…Nous avons également vécu nos meilleures expériences grâce aux conseils des résidents. Nous nous sommes donc dit qu’il serait génial d’avoir ce résident continuellement dans la poche!

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

En échangeant autour de nous, nous nous sommes rendus compte que notre constat était largement partagé. Passionnés par l’entrepreneuriat, les voyages et spécialisés en informatique, nous avons été rapidement convaincus que nous pouvions trouver une solution par le biais d’un chatbot capable de proposer spontanément des programmes d’activités en fonction du profil des utilisateurs, comme le ferait un résident.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

La chatbot Marco a vu le jour en Juillet 2018.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Aujourd’hui, il est extrêmement difficile de trouver rapidement des informations pertinentes, ciblées et adaptées à nos besoins pour un voyage. De plus, nous n’accordons que très peu de confiance aux offres marchandes touristiques. Marco est là pour vous proposer les informations objectives, qui vous conviennent, en temps réel.

Quel est votre cœur de cible ?

Bien qu’il existe de nombreuses offres touristiques, celles-ci sont inadaptées aux attentes des jeunes entre 18 et 35 ans en quête de « sérendipité », concept qui se définit par « la découverte par chance des résultats pertinents que l’on ne cherchait pas ».

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Aujourd’hui, nous avons construit une communauté de voyageurs sur les réseaux sociaux (Instagram: @meet_marco) et nous projetons d’organiser très bientôt des événements autour du concept Marco.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Le business model repose sur le principe d’affiliation. Nos partenaires nous reversent une commission sur chaque activité réservée avec Marco.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Même si aujourd’hui il existe de nombreuses plateformes de création de chatbot, nous avons fait le choix de développer Marco nous-mêmes. Cela nous a permis de le munir de son propre système de recommandation.

Quels sont vos besoins ?

Nous avons deux besoins majeurs: gagner en visibilité et alimenter notre contenu, afin de nous développer dans d’autres villes.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Notre ambition est de remplacer tous les guides de voyages traditionnels, les blogs de voyages, les sites internet touristiques…

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Les guides de voyages physiques ou en ligne.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

En proposant la bonne information à la bonne personne au bon moment, sans que cette dernière ai besoin de la chercher.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Notre avantage réside dans l’interface conversationnelle du chatbot. Il suffit de demander ce dont on a besoin. De plus, il n’y a ni inscription ni application à télécharger.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous serons présents dans toutes les capitales européennes et pourquoi pas dans le monde entier. :)

Cette présentation de startup a été mise à jour le 30 October 2018 par Simon THOME

Entrepreneurs :
Simon Thomé, Corentin Gillot

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: