Startup

Les 5 Pièces

 

Logo de la startup Les 5 Pièces

Lorsque la technologie promeut l’art ! Les 5 pièces s’adressent aux ‘jeunes’ via un chatbot (entre autres) et leur recommandes des pièces. ‘Au théâtre’ is the new hype !

Que proposez vous ?

« Les 5 Pièces » est un média culturel en ligne qui vise à dépoussiérer l’image du théâtre auprès des 25-35 ans, grâce à des critiques claires, des offres exclusives et un chatbot de conseil personnalisé.

Comment avez vous eu l’idée ?

« Les 5 Pièces » est né d’un constat simple : les salles de théâtre parisiennes sont souvent à moitié vides, et l’âge moyen du public est relativement élevé. Spectateurs passionnés et refusant de considérer cette situation comme une fatalité, nous avons décidé de lancer un média dédié à promouvoir et faciliter la « sortie au théâtre » auprès des 25-35 ans.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Suite à une étude menée auprès de 1000 parisiens, nous avons constaté que la défaillance sur le marché du théâtre ne se situait pas au niveau de l’offre (abondante et qualitative), mais au niveau du marketing de cette offre, et de la mise en valeur des spectacles. Il y avait donc une place à prendre pour un nouveau média venant combler ce décalage entre la réalité de l’offre et la perception qu’en ont les jeunes urbains.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Lancé début 2016, « Les 5 Pièces » existe depuis un an et demi.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Côté utilisateurs (lecteurs) :
– Un problème de choix. Trop de possibilités, et un sentiment de méfiance vis-à-vis des supports de prescription existants.
– Un problème de place. Pour la minorité de spectacles qui concentrent l’attention médiatique, il est nécessaire de réserver sa place très en amont ; tandis que des productions de qualité passent souvent inaperçues.
– Un problème de prix. Le théâtre à la réputation d’être cher, voire inaccessible.

Côté business (prospects)
– Un problème d’image, le théâtre étant souvent considéré comme « vieillot » et « ennuyeux ».

Quel est votre cœur de cible ?

Cible utilisateurs (lecteurs) :
– Néophytes et spectateurs occasionnels  : population jeune, âgée de 25 à 35ans, urbaine, habitant Paris et sa région

Cibles business (prospects) :
– Les salles de théâtre parisiennes
– Les « city guides » et médias « lifestyle »

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous privilégions une approche « social-networks first » afin de créer une communauté qui avoisine aujourd’hui les 40K followers tous réseaux confondus (Facebook, Twitter, Instagram et Newsletter). Grâce à cette notoriété, d’autres médias spécialisés en prescription culturelle et salles de théâtre font appel à notre expertise.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Actuellement, notre unique source de revenus provient de la création de contenus pour des tiers (autres médias spécialisés en prescription culturelle, théâtres, et bientôt comités d’entreprise, auxquels nous proposerons des sélections personnalisées pour leurs salariés).

Nous entendons par ailleurs développer notre CA via :
– L’affiliation auprès de réseaux de revendeurs en billetterie
– La constitution d’une offre de conseil en stratégie de communication et d’acquisition/fidélisation d’un nouveau public.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

“Les 5 Pièces”, c’est un site web (Squarespace), une newsletter (Mailchimp) et un chatbot de conseil personnalisé (développé sur Chatfuel et accessible via Facebook Messenger).

Quels sont vos besoins ?

Actuellement intégrés dans le programme Women Disrupt de Paris Pionnières, nous avons besoin d’être coachés par des profils expérimentés, dotés d’une réelle expertise dans le domaine du growth hacking, développement web, stratégie marketing, afin de développer notre chiffre d’affaire et consolider l’équipe, aujourd’hui composée d’une rédactrice en chef, un growth hacker et quatorze rédacteurs.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous aspirons à devenir le média de référence en prescription de spectacle vivant (théâtre, cirque et danse) à Paris puis à l’échelle nationale.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Nous avons ciblé deux types de concurrents directs et indirects :
– Les médias prescripteurs dans le secteur culture et lifestyle (généralistes type Télérama, Le Monde, etc. et spécialisés type Io Gazette, Au Balcon, etc.)
– Les sites de revente de places de théâtre agrégeant des avis utilisateurs, qui se positionnent en substituts aux médias prescripteurs.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Ce qui fait notre différence, c’est l’accessibilité de notre propos. Il existe aujourd’hui un sentiment de méfiance vis-à-vis des supports de prescription existants, qu’il s’agisse d’une critique professionnelle jugée trop élitiste ou de critiques amateurs (blog et commentaires de spectateurs) méconnues et peu qualitatives.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Notre principal avantage reste d’avoir opté pour une ligne éditoriale résolument décalée, unique sur le marché de la curation de spectacle vivant, ainsi que pour un positionnement spécifique en ciblant un segment de marché délaissé par les acteurs historiques en matière de prescription culturelle.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an, nous voulons être le « réflexe théâtre » de tous les parisiens.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 16 June 2017 par Alicia Dorey

Startup fondée par :
Alicia Dorey et Georges Abi Heila
Employés : 16

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente