Startup

La Cleanbox

 

Logo de la startup La Cleanbox

Aujourd’hui, on pense décidément à votre linge ! Plus d’excuse pour vous attaquer à la montagne de linge sale subtilement cachée derrière la porte. Toujours dans l’esprit du service pressing à domicile, Mathieu, Médoune et Djamel vous proposent un service éclair tarifé au kilo, dans Paris, en Seine Saint-Denis et Val de Marne.

Que proposez vous ?

La Cleanbox propose un service de blanchisserie au kilo et pressing à domicile. C’est très simple, nous proposons aux clients de récupérer, traiter et livrer leurs vêtements dans un délai de 24h.

Comment avez vous eu l’idée ?

Suite à un voyage en Asie du sud-est, nous avons eu l’occasion d’expérimenter le concept de drop-off de vêtements. Ce service très pratique permettait à toute personne de déposer des vêtements sales et de les retrouver le lendemain, lavés séchés et repassés. Nous nous sommes dit qu’un service de cette qualité pouvait et devait avoir toute sa place dans une région aussi dynamique que celle de Paris.

De plus, nous pensions que ce concept devait s’adapter aux habitudes locales. Nous avons donc eu l’idée à ce moment-là de faire un service « all inclusive », du « prêt à porter » dans le domaine de la blanchisserie c’est-à-dire de proposer un service de pick-up (prise en charge) et de delivery(livraison) directement au domicile et ce en 24H.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Créer, innover et surtout construire une aventure entrepreneuriale avec des personnes avec lesquelles nous avons grandi, cela semble parfois irréel mais je crois que ce sont les éléments qui nous ont motivés.

A côté de cela, l’idée d’être au service des gens, de changer leur quotidien nous a particulièrement plu. Nous avons eu l’envie d’innover et d’apporter ce petit plus qui permet aux autres de se libérer d’un poids. C’est ce qui nous motive chaque jour.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Les premières conversations ont débutées en Février 2014 mais nous avons commencé véritablement à travailler sur le projet à partir d’Avril/Mai 2014.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Laver ses vêtement est un besoin vital, nous faisons partie d’une industrie qui comme la restauration fait face à des nécessités qui sont cycliques pour nos clients, quasi-quotidiennes !!

Nos clients ont besoins de nos services car nous existons pour leur facilité la vie, leur rendre leur temps, leur laisser la possibilité de réellement reconquérir leur temps libre.

Quel est votre cœur de cible ?

Les jeunes actifs, les personnes souvent seuls chez eux et qui n’ont pas le temps de se charger de leurs textiles eux-mêmes. Les cadres et les personnes des professions libérales qui ont souvent une certaine allure à conserver et très peu de temps pour s’en occuper.

Autrement on peut parler des personnes âgées qui ne peuvent plus s’occuper de leurs vêtements et qui sont souvent isolées, nous avons aussi à vocation de livrer ces personnes-là en essayant de leur proposer des tarifs plus attractifs, encore plus accessibles.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

La première des missions est le bouche à oreille, nous essayons de fidéliser notre premier cercle, en leur proposant des réductions, des produits d’appels.

Deuxièmement, nous souhaitons être en tête des différents moteurs de recherche afin d’être une alternative crédible pour les personnes recherchant ce type de service, notre site est simple d’utilisation et ergonomique et nous avons lancé une campagne Google Adwords.

Troisièmement, nous essayons d’être visible dans la presse locale et également dans les blogs entrepreneurs en vantant les mérites de notre concept de blanchisserie 2.0 et en détaillant ce qui fait notre force, en allant même jusqu’à parler de nos parcours, afin que certains s’identifient à nos itinéraires, y trouvent pourquoi pas une source d’inspiration.

Enfin, nous avons une stratégie de tracking extrêmement ciblée en nous rendant directement sur les lieux de travail pour vanter les mérites de nos produits et la facilité de nos solutions.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Notre gain d’argent se fait principalement sur la partie blanchisserie, le fait de tout traiter, en direct, sur des produits et des machines qui ne sont pas chers à exploiter font que nous dégageons des marges correctes. Nous sommes sur ce service, sur une stratégie de volume, le fait de traiter massivement les textiles des particuliers nous permet de dégager une certaine rentabilité. Nous mettons avant nos abonnements mensuels permettant pour le client de faire jusqu’à 50% d’économies afin de fidéliser nos clients.

Par ailleurs, nous avons un produit de complément, la gamme pressing, qui permet d’accrocher une clientèle business et de les sensibiliser à nos produits. Sur la gamme pressing nous faisons payer des frais de livraison puisque certaines commandes peuvent ne porter que sur des petites pièces.

De plus, nous avons une stratégie de partenariats avec des PME, nous permettant de faire tourner nos machines et d’avoir une stabilité de commandes un mois sur l’autre.
Enfin, nous avons choisi d’organiser le développement de notre entreprise sur la base de petites unités « en réseau » autour de nos clients. Nous ne livrons que dans un périmètre de 20km autour de notre site de production, ce qui nous permet d’être très réactif par rapport aux demandes que nous recevons. L’objectif est d’avoir un ensemble de structures à taille humaine.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Pour la partie production, nous utilisons une gamme de machines professionnelles (séchoir, lave-linge, centrales vapeurs).
Pour la partie communication nous sommes énormément connectés sur internet et sur les réseaux sociaux. Ce qui fait notre force c’est l’utilisation de ces réseaux, l’industrie est ancienne mais les méthodes changent, notre force c’est clairement notre proximité avec nos clients.

Quels sont vos besoins ?

Aujourd’hui nous avons besoin de deux choses : une visibilité accrue et un meilleur travail autour de nos modes de productions afin de fluidifier notre organisation.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

A court-terme, l’idée est de développer l’entreprise en région parisienne afin de correctement encadrer la demande.
A moyen-terme, nous projetons de développer des unités de production dans les villes de province les plus dynamiques, afin d’offrir un service de qualité, bien identifié aux habitants de ces villes. L’idée est réellement de créer le leader du pressing et de la blanchisserie à domicile pour particuliers en France.
A long-terme, pourquoi-pas se développer dans d’autres pays ?

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Aujourd’hui sur le même segment de marché notre principal concurrent est Cleanio.
Notre plus grand concurrent reste malgré tout la méconnaissance par le grand public des offres des entreprises comme les nôtres. Se faire connaître c’est la priorité numéro 1.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous sommes plus rapides, moins chers et beaucoup plus identifiables qu’eux. Nous ne proposons pas seulement une gamme de services mais nous vendons une marque à nos consommateurs.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nous avons l’avantage de proposer un service en 24H chrono pour un prix moins élevé. Par ailleurs nous proposons tout une gamme de forfait permettant aux consommateurs de dépenser encore moins et de vivre l’esprit léger.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an nous espérons plancher sur l’ouverture de notre seconde unité de production dans l’ouest parisien.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 16 April 2015 par Djamel Mohammedi

Entrepreneurs :
Pincemail Mathieu, Diongue Médoune, Mohammedi Djamel
Employés : 3

One thought on “La Cleanbox

Michael Beumi le April 20, 2015 à 4:16 pm dit :

Salut moi ses Michael j’ai été très ravi de notre style te fais connaître l’entreprise sur le territoire français.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: