Startup

Justice Express

 

Logo de la startup Justice Express

Dans notre monde qui se numérise, il restait un pan entier de notre quotidien à attaquer pour des entrepreneurs innovants et à l’écoute de leurs congénères : la paperasserie juridique !

Juriste inspiré, Alexandre crée Justice Express. Tout est dans le titre !

Que proposez vous ?

Nous proposons un service de gestion en ligne des litiges de la vie quotidienne (problèmes avec un opérateur téléphonique, un site marchand, un voisin etc.). Notre service se décompose en deux étapes. La première est l’envoi d’une mise en demeure (lettre recommandée avec accusé de réception). Si cela ne suffit pas à trouver un accord amiable, nos utilisateurs peuvent saisir le juge de proximité qui est compétent pour les litiges inférieurs à 4.000 euros. Ce qui est important est que tout se fait 100% en ligne !

Comment avez vous eu l’idée ?

Au cours d’une discussion entre deux des associés. L’un est écrivain et l’autre avocat. L’écrivain avait un problème avec son opérateur Internet et ne savait pas comment le résoudre. L’avocat lui a expliqué que ce n’était pas si compliqué en lui décrivant les deux étapes (mise en demeure et saisine du juge de proximité). Mais l’écrivain n’avait toujours pas la motivation pour s’en occuper…

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Ce qui nous a convaincu est la logique du 100% en ligne. Même si l’on sait comment mettre en demeure un adversaire ou saisir la justice, les démarches sont toujours décourageantes. Il faut rédiger le courrier, l’imprimer, aller à la Poste. Et pour saisir le juge, il faut en plus trouver lequel est compétent et acheter un timbre fiscal. Avec notre service, tout se fait directement depuis notre site et nos utilisateurs n’ont plus à se préoccuper des démarches.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Le site a été lancé en janvier 2013, mais nous travaillons sur le projet depuis mai 2012.

Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre service ?

Nous répondons à des besoins quotidiens. Tout le monde a des petits tracas qu’il souhaite régler sans se fatiguer. Nous avons créé une plateforme qui permet de les gérer facilement sans avoir à se déplacer.

Quel est votre cœur de cible ?

Nous n’avons pas de cœur de cible. Nos clients sont réellement hétérogènes, que ce soit au niveau géographique (toute la France) ou en termes d’âge. Nos clients sont des consommateurs, mais aussi des auto-entrepreneurs qui font face à des impayés.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous commençons à avoir une couverture presse intéressante. Nous avons notamment fait l’objet d’un reportage sur TéléMatin sur France 2. Par ailleurs, le bouche à oreille fonctionne bien car nos clients sont plus que satisfaits du service.

Quel est le business model (Comment gagnez-vous de l’argent) ?

La mise en demeure depuis notre site est vendue 9,90 euros TTC. Ce prix comprend le coût du courrier recommandé avec accusé de réception.
La saisine du juge de proximité est vendue 64,90 euros TTC, y compris le timbre fiscal obligatoire de 35 euros et le prix du recommandé avec accusé de réception.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous avons créé une plateforme qui prend tout en charge. L’utilisateur remplit un formulaire, et ajoute ses pièces jointes. Le site génère alors un formulaire et l’utilisateur appose sa signature électronique (nous faisons appel à un tiers certifié par l’Etat). Notre plateforme détermine le juge compétent en fonction des informations fournies par l’utilisateur, puis elle achète le timbre fiscal pour le compte de l’utilisateur. Enfin, tout le dossier est envoyé par recommandé avec accusé de réception grâce à un connexion directe avec les services de la Poste.

Quels sont vos besoins ?

Nous avons besoin de faire connaître le service au plus grand nombre car les retours clients sont très positifs. Nous sommes donc confiants dans notre service.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous n’avons pas de plan à court terme. Sincèrement, aujourd’hui nous souhaitons simplement diffuser notre service dans les foyers afin de régler un maximum de litiges.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Notre principal concurrent s’appelle demander justice. Il propose un service relativement similaire au notre.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous nous démarquons avec la proposition d’une première étape non judiciaire qui est la mise en demeure. Cela permet de tenter de trouver un accord amiable avant de saisir la justice. Cette mise en demeure ne fait pas intervenir le conciliateur de justice. Et notre service est donc moins cher : 9,90 euros TTC au lieu de 29,90 euros TTC.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents ?

La différence de prix est importante. Nous avons réellement voulu proposer un prix le plus bas possible. A 9,90 euros TTC pour mettre en demeure incluant le prix du recommandé, nous sommes quasiment à prix coûtant.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans les favoris Internet de nos utilisateurs ! Même si l’on n’a pas besoin de ce type de services tous les jours, nous espérons devenir le réflexe des français en cas de petit litige de la vie quotidienne.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 21 June 2013 par Alexandre des Isnards

Startup fondée par :
Alexandre des Isnards
Employés : 6

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: