Logo de la startup Jho

Avec Jho l’innovation est que le produit sera est fait sans produit chimique, sans traitement ni grandes transformation !

Que proposez vous ?

Jho est une marque de tampons et serviettes en coton bio qui prends le contre pied des grandes marques leaders sur le marché : produits sains non traités au chlore, 0 plastique) , distribution via internet et sur abonnement, et pour chaque boîte achetée des produits sont donnés a des femmes dans la précarité.

Comment avez vous eu l’idée ?

Le concept de tampons bio par abonnement existe déjà au Etats-Unis. En 2016, des blogueuses et journalistes françaises alertaient les femmes sur la composition toxiques des protections hygiéniques. Encouragées par nos convictions et la forte demande sur le marché, nous nous sommes lancées.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Nous sommes deux femmes, aucune femme ne peut être insensible au fait que les produits des grandes marques contiennent des produits toxiques, nous étions hyper motivée par le fait de proposer quelque chose de différent. C’est une entreprise qui a du sens… et c’était le bon moment pour nous professionnellement.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons commencé à travailler sur Jho début septembre 2017. Incubées par Imagination Machine à Nantes, en 13 semaines nous avions créé la marque, trouvé le fournisseur et les prestataires.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Les grandes marques sont aujourd’hui discréditées, il y a une demande de produits sains pour les femmes et les jeunes filles. Notre mode de distribution est également innovant car les produits jho sont vendus sur internet par abonnement. Enfin, nous donnons du sens à l’achat puisque pour chaque boîte vendue des produits sont distribués à des femmes dans la précarité en France via Gynécologie sans Frontières et au Cameroun via W4.

Quel est votre cœur de cible ?

Les femmes entre 13 et 50 ans qui sont sensibles à la composition des produits qu’elles achètent, pour elles-mêmes ou leurs filles.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Par le marketing digital, et des partenariats avec d’autres marques éthiques et modernes.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Par l’achat one-shot et l’abonnement.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Quels sont vos besoins ?

Pour l’instant nous avons besoin de faire connaître la marque auprès d’un maximum de femmes. Nous bouclerons une levée de fonds en décembre.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous venons de nous lancer, nous voulons pour l’instant faire cartonner Jho !

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Au delà des grandes marques (Tampax, Nett, always, Vania), Natracare fait aussi du bio. Mais ils ne proposent pas l’abonnement.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous prenons le contrepied sur tous les points :
-produits sains
-vendus sur internet par abonnement
-avec des dons faits aux ONG pour les femmes dans la précarité

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nous vendons des tampons, des serviettes et des protège-slip. Nous ne proposons pas que les tampons, mais la gamme complète de protections hygiéniques (et la plupart des femmes utilisent toute la gamme pour leurs règles).

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an, nous prévoyons de nous ouvrir à l’Europe !

Cette présentation de startup a été mise à jour le 9 April 2018 par Dorothée Barth et Coline Mazeyrat

Entrepreneurs :
dorothée barth
Employés : 2

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: