Logo de la startup Invokit

Jadis, pour être un “bon” chef d’entreprise, il fallait commencer par acheter un énorme ordinateur, de mettre un gros logiciel de facturation/compta/paie dedans et d’espérer gagner assez d’argent pour amortir le tout. Il paraît que certaines entreprises fonctionnent encore comme ça…

Mais il était peut-être temps de passer autre chose. Alain et Frédéric ont crée Invokit et vous apporte la tranquillité dans un nuage.

Que proposez vous ?

Invokit est un logiciel de gestion commerciale en mode SaaS, donc directement accessible sur Internet.

A la base, Invokit permet de faire des devis et des factures d’une façon simple et intuitive.

Mais comme le logiciel est accessible sur Internet, nous proposons beaucoup plus que cela, en tirant parti de toutes les possibilités offertes par le web.

Comment avez vous eu l’idée ?

Quand nous avons commencé à y penser nous nous sommes d’abord dit que ce marché restait dominé par des outils logiciels datant du début des années 80. Or la gestion d’une équipe commerciale par internet apporte de nombreux leviers de performance : mobilité totale, communication entre équipes, etc.

Nous avons donc décider de lancer Invokit en partant d’un principe : un logiciel simple à utiliser au premier abord, mais très puissant pour qui souhaite des fonctions avancées.

C’est ainsi que dans nos clients nous avons des auto-entrepreneurs aux besoins très limités comme des entreprises de plus de 50 salariés.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Venant du BtoC (nous avions revendus notre startup précédente, un site de rencontre à un des leaders du secteur), nous souhaitions trouver en BtoB un business à la rentabilité plus linéaire.

De ce côté nous n’avons pas été déçus puisque nous perdons extrêmement peu de clients.

De plus, l’ajout d’options payantes nous permet d’accroître notre chiffre d’affaires tout en donnant satisfaction à nos utilisateurs, c’est un business model très sain.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons crée la société en janvier 2009 et lancé le site en janvier 2010, après un an de développement acharné.

Nous avons ensuite financé la première année d’activité sur nos fonds personnels pour valider le modèle économique, puis nous avons effectué une levée de fonds de 1M€ en Janvier 2011.

A quel besoin répondez vous ?

Nous répondons aux besoins de toutes les entreprises « coincées » entre des solutions archaïques (Word, Excel, logiciels installés) et une offre comme Salesforce, qui reste compliquée et coûteuse.

Nous avons des clients dans des domaines très variés, avec quand même beaucoup de sociétés gravitant autour du web (web agencies, intégrateurs, SSII…).

Quel est votre coeur de cible ?

Notre cœur de cible est une entreprise avec entre 5 et 10 personnes s’occupant du commercial et de l’administratif.

C’est pour ce type d’entreprise que le gain apporté par Invokit est le plus fort.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous utilisons des canaux très variés (internet, salons, relations presse) pour communiquer.

Nous avons également une démarche d’ouverture de la solution vers d’autres applications web. Par exemple, vous pouvez synchroniser votre compte Invokit avec Dropbox, Mailchimp ou Google Apps. Ces intégrations nous ramènent également de nombreux clients.

Comment gagnez-vous de l’argent ?

Le service est accessible avec un abonnement de base. Viennent ensuite s’ajouter des modules optionnels, payants ou non.

Par ailleurs, nos clients ont la possibilité d’envoyer leurs documents par courrier postal directement depuis l’application en
achetant des crédits, qui sont une autre source de revenus.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Notre site utilise des technologies open-source répandues, mais nous ne nous étendons pas sur ce genre de sujet.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Pour l’instant, le plan c’est de devenir rapidement leader sur notre marché national. En parallèle, nous commençons à réfléchir à notre déploiement international, avec, peut être, une deuxième levée de fonds pour accélérer le processus.

Qui sont vos principaux concurrents ?

Nous n’avons aucun problème à citer nos quelques concurrents pure players (MonAE, Iscriba, Evoliz…) car nous pensons soutenir la comparaison dans tous les cas de figure, mais ce que nous considérons comme nos vrais concurrents ce sont plutôt des acteurs comme EBP ou Sage.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous avons misé beaucoup sur le développement et sur le service client. Là ou nos concurrents ne proposent qu’un support par email, nous proposons une hotline gratuite (non surtaxée) et un module de chat en live sur le site.

Ces efforts représentent un investissement financier certain, mais ils ont un effet direct sur le taux de transformation.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Une belle implantation en France, de nombreux modules supplémentaires, une intégration avec de nombreuses applications externes et le lancement de notre site en anglais.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 12 June 2018 par Alain Mevellec

Entrepreneurs :
Alain Mevellec, Frédéric Coulais
Employés : 10
Levée de fond
1M€

2 thoughts on “Invokit

ROBERT - BUEYA le September 30, 2012 à 12:12 pm dit :

Bravo et foncé vous , votre logiciel est très agréable

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: