Logo de la startup HobbyOut

Imaginez : un soir de match, les bières au frais, et … personne avec qui la partager, fêter, chanter et vibrer… Cauchemar !

En créant HobbyOut, Sebastien nous promet des soirées Sport entre passionnés dans les meilleurs spots des villes de France.

Que proposez-vous ?

Nous proposons aux passionnés de sport de se réunir, dans des lieux publics ou privés, autour de programmes sportifs télévisés. HobbyOut offre aussi aux établissements retransmetteurs d’évènements sportifs, tels que les bars, restaurants et centres de loisirs comme les centres de foot en salle, la possibilité d’accroître leur communication sur Internet et de gérer leur relation client.

Comment avez-vous eu l’idée ?

Un soir d’automne, n’étant pas abonné à la chaîne TV qui diffusait un match de Ligue des Champions (football) et n’ayant aucun ami disponible ce soir-là, je me suis retrouvé seul sans pouvoir voir ce match. Je me doutais par ailleurs que certains établissements retransmettaient cet évènement sportif mais je ne souhaitais pas perdre du temps à chercher seul un endroit. De plus, je ne voulais pas me retrouver avec des supporters de l’équipe adversaire. C’est ainsi qu’est née l’idée de HobbyOut !

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Après avoir partagé cette idée avec des personnes de mon entourage et obtenu quelques retours positifs, j’ai développé l’idée. De plus, en pleine période de crise et à la recherche d’un emploi, je me suis dit qu’à défaut de trouver un job qui me plaisait, il fallait mieux créer mon propre emploi. Puis j’ai toujours eu l’idée d’entreprendre. Ce fut donc le moment d’essayer !

Depuis combien de temps avez-vous commencé ce projet ?

Ce projet a débuté concrètement en janvier 2012.

Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre service ?

HobbyOut répond aux besoins des passionnés de sport, souvent en mobilité, qui recherchent des lieux diffuseurs d’évènements sportifs ainsi que d’autres fans partageant les mêmes affinités sportives. De plus, HobbyOut est aussi là pour aider les nouveaux établissements et les moins connus à développer leur communication en ligne et leur chiffre d’affaires.

Quel est votre cœur de cible ?

Notre cœur de cible correspond aux citadins passionnés de sport et aux établissements capable de diffuser des évènements sportifs télévisés.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Ayant un budget plutôt restreint, nous comptons bien évidemment sur l’utilisation des réseaux sociaux et sur la publication d’articles et interviews sur le web. Ensuite, nous organisons des rassemblements de supporters, portant des t-shirts orange HobbyOut, dans des bars et restaurants sur Paris pour se faire connaître. De plus, nous avons prévu de « flyer » autour d’évènements sportifs en Île-de-France et en en déposant dans des établissements utilisateurs du service. Ensuite, nous souhaitons collaborer avec des marques connues du secteur pour accroître notre visibilité.

Quel est le business-model ?

Le business model de HobbyOut est basé sur la publicité d’une part et d’autre part sur un service freemium, avec différents abonnements, pour les établissements diffuseurs d’évènements sportifs.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

HobbyOut a été développé avec le composant Weboomla, dérivé de Joomla.

Quels sont vos besoins ?

Aujourd’hui, nous avons besoin de fonds pour financer une campagne de communication et implémenter une application mobile.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous restons très pragmatiques. Pour le moment, notre plan est de se faire connaître.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Notre principal concurrent est Allomatch !

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Allomatch est un annuaire de bars diffuseurs de foot, rugby et tennis. Or, HobbyOut se démarque de par sa nature. C’est un réseau social qui regroupe dans un même espace les passionnés de sport et les établissements diffuseurs d’évènements sportifs tels que les bars, restaurants et centres de foot à 5. Les utilisateurs de HobbyOut peuvent bien évidemment organiser leur regroupement de fans dans ces établissements mais aussi à leur domicile. De plus, HobbyOut est pour tous les passionnés de sport, quel que soit leur sport de prédilection. Le site présente tous les sports que l’on retrouve à la télévision (foot, rugby, tennis, sports automobiles, moto, handball, basket, natation, golf, football américain, baseball, sports de combat, sports extrêmes, volley, etc.).

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Utilisons-le alors… Joker ! ;-)

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

HobbyOut s’imposera sur le marché francilien dans un an.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 26 November 2012 par j'aime les startups

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Sébastien Archimède
Employés : 2

2 thoughts on “HobbyOut

Clarine le November 26, 2012 à 2:05 pm dit :

Il y a 20 ans internet était utilisé par les universitaires pour de nobles causes, aujourd’hui il sert à satisfaire les bas instincts de l’homme…

J'aime les startups le November 27, 2012 à 12:43 pm dit :

Chère Clarine,

Le fait est qu’Internet a été inventé par des universitaires joue un petit rôle sur ce point. Par ailleurs, Internet est à priori le meilleur outil pour accéder à l’information aujourd’hui et son taux de pénétration (sans jeux de mot:) ne fait que d’augmenter.
Du coup son utilisation s’adapte en fonction.
L’Homme a des besoins et Internet permet d’y répondre plus facilement et plus rapidement. Et parmi ces besoins, il y en a certain qui ne sont pas au gout de tous…
Mais il y a quand même de belles choses : Wikipedia, c’est pas d’la crotte tout de même ! Et puis si tu veux rencontrer des femmes engagées et solidaire (comme tu sembles l’être), je t’invite à découvrir une bien belle startup qui n’est pas vieille : http://www.jaimelesstartups.fr/mes-bonnes-copines/

Bonne journée !

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: