Startup

Fresc by Nectify

 

Logo de la startup Fresc by Nectify

Vous êtes déjà surement demandé combien de temps avez-mis Michelangelo* pour peindre la Sixtine ? Non ? Bon…
Nous, on n’en sait rien mais depuis qu’on a découvert Fresc, on se dit qu’il aurait pu en mettre beaucoup moins. Et du coup, le Maître aurait éviter une série de lumbago et de torticolis…
Pour tous les artistes, les créatifs et les collaboratifs, les créateurs de Nectify – Benjamin et Robin – ont crée Fresc, la plateforme d’échange et de travail – en temps réel – des projets de design et de graphisme. Fini les centaines de mail ou de publication remplie d’images intouchables, tout le monde voit le boulot en direct et en toute simplicité : le social-working au bout du pinceau !

Que proposez vous ?

Nectify propose Fresc, une plateforme développée par des professionnels pour des professionnels. Il s’agit d’un SaaS (Logiciel en tant que service) qui permet l‘optimisation de la collaboration sur les travaux de graphisme et de design. Un logo, un visuel, une illustration, Fresc permet de partager de façon sécurisée ses créations visuelles avec tous les collaborateurs concernés par le process créatif.

Aussi chaque intéressé par le projet (client, designer, service de communication) peut poster des avis très précis sur les créations, notamment grâce à un sélecteur de zone dans l’image. Le tout se déroule en temps réel ce qui permet un gain de temps et plus de clarté dans le processus. L’avancée de chaque projet peut être suivie dans un tableau de bord. Fresc propose une palette d’outils pensés pour l’usage professionnel de l’image comme le zoom, les niveaux de contraste, la rotation d’image, l’étiquetage des images pour retrouver au sein d’un même projet, une ou plusieurs images en particulier.

Comment avez vous eu l’idée ?

Étant au départ professionnels de la création web, nous avons constaté une chose : La collaboration sur les créations visuelles et le travail graphique étaient difficilement organisés. En effet, les échanges d’emails et les appels téléphoniques ne permettaient pas de voir précisément ce que son interlocuteur signifiait, de quel endroit précis de l’image il parlait et surtout, il fallait que tous les interlocuteurs soient sûrs de travailler sur même visuel. Cela entrainait de l’incompréhension, une perte de temps et par conséquent une perte d’argent. De là l’idée de Nectify nous est venue.

Notre objectif : Créer les solutions aux professionnels pour optimiser leur temps. Ainsi s’est développée l’iobjectif de Fresc.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Nous savions que nous apportions des réponses pertinentes aux professionnels et c’est cela qui nous a lancé sur ce projet.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons créé Nectify fin 2010 et nous développons Fresc depuis cette date.

A quel besoin répondez-vous ?

Organiser au mieux des processus souvent difficiles à optimiser, c’est un besoin constant chez les professionnels. Fresc permet justement d’optimiser son temps sur le travail des créations visuelles et graphiques.

Quel est votre coeur de cible ?

Tous les professionnels qui sont amenés à travailler à plusieurs sur des projets autour de l’image et du visuel. Et tous les professionnels amenés à présenter leurs créations à des partenaires et clients.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Des technologies récentes sont nécessaires pour développer les fonctionnalités de Fresc.
Ruby On Rails, HTML5, CSS3, NodeJS, NoSQL… Nous tenons un blog technique. http://fre.sc/tech-blog

Qui sont vos principaux concurrents ?

Beaucoup de sociétés ont essayé de proposer en vain des SaaS pour répondre à ces problématiques professionnelles. C’est le cas d’Upshot par exemple qui s’avère finalement très complexe d’utilisation. Aujourd’hui, seul Conceptshare reste un challenger sérieux.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

C’est simple : Fresc est facile à maîtriser car il est conçu de manière ergonomique. C’est un outil de social-working ; il est le seul à gérer le temps réel pour collaborer le plus efficacement possible, à proposer une timeline pour suivre l’avancée du travail de chacun sur les projets communs et il n’y a pas besoin d’être enregistré sur Fresc pour l’utiliser. De plus, une version Freemium sera toujours disponible, aussi longtemps que le professionnel souhaite utiliser Fresc pour de petits projets. Au final, ce sont de meilleures conditions de travail et d’échanges autour de projets visuels que propose Nectify avec Fresc.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an, Nectify continuera la mission qui est la sienne : proposer les solutions manquantes aux professionnels pour optimiser leur temps.

 

* Michelangelo, le peintre, pas la Tortue-Ninja…

Cette présentation de startup a été mise à jour le 14 May 2012 par Benjamin Tierny

Entrepreneurs :
Benjamin Tierny et Robin Komiwes

4 thoughts on “Fresc by Nectify

helena le May 14, 2012 à 11:23 am dit :

Bonjour Benjamain et Robin,
j’ai une petite question :
même si vous dites que votre produit est plus facile à utiliser que celui d’upshot (j’ai pas testé celui d’upshot) j’ai l’impression que vous allez vous heurter aux mêmes problèmes qu’eux.
ma question est donc comment allez vous faire pour réussir là où upshot n’a obtenu que de faible résultat (à ne pas négliger tout de même) ?

Benjamin le May 14, 2012 à 4:13 pm dit :

Il y a aujourd’hui un réel problème sur la façon dont les professionnels gèrent les échanges d’images et d’avis. Tous le reconnaissent. C’est simple, on utilise le même outillage pour ce besoin précis depuis années alors que tout le reste a évolué.

Nous avons développé Fresc parce que nous n’avons pas été convaincus par les services existant lorsque nous étions face à ce besoin. Avec Fresc, nous avons conçu notre service idéal: simple, efficace et plaisant à utiliser. Nous utilisons Fresc tous les jours pour créer les futures fonctionnalités de Fresc.

L’avenir nous dira quel succès rencontrera le service… Mais le succès mitigé des uns ne constitue pas nécessairement un obstacle au succès des autres… ;-)

Nan le April 24, 2014 à 10:38 am dit :

Bonjour, j’ai jeté un coup d’oeil aujourd’hui au site de FRESC. Copyright en bas de page encore à 2013. Dernier article de blog de septembre 2013 (deux articles au total ?). Bref, désolé, mais cela n’inspire pas confiance sur le sérieux de la boîte… Ce n’est pas un jugement, mais juste pour dire que ce genre de détails peut tuer votre business. Ou bien vous avez abandonné le projet, ou bien vous redressez la barre ! Amicalement

Benjamin le April 24, 2014 à 11:03 am dit :

Hello Nan et merci pour ce retour. Nous nous sommes dernièrement afférés à améliorer l’interface de l’application plus qu’à ces éléments de communication qui, j’en conviens, sont fondamentaux.

Par rapport à la quantité d’articles que nous avons postés, je t’invite à visiter la version US qui est sensiblement plus fournie. La problématique étant de savoir si nous visons un public Français ou mondial et donc quelle langue doit on utiliser.

Pour le 2013, j’ai fait remonter l’anomalie, ça devrait être corrigé d’ici la fin de semaine prochaine.

Au plaisir d’avoir un retour de ta part sur un test approfondi de l’application si elle pouvait s’avérer utile pour ton business.

Excellente journée !

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: