Logo de la startup Feedz

La confiance, c’est la base du commerce. Avec Raphaël et Yannick, ça devient un vrai projet de business.

En créant Feedz, ces deux entrepreneurs assurent la vente sur internet sous toutes formes , à commencer par un modèle qui fait ses preuves depuis déjà de nombreuses années et qui a largement renouvelé notre approche de la vente à distance : de particulier à particulier.

Que proposez vous ?

Une plateforme d’évaluation globale pour tous ceux qui vendent, achètent ou troquent sur internet.

Sur le site, chacun dispose d’une fiche de profil permettant de :
Mutualiser ses évaluations provenant des principales sites de ventes (eBay, Priceminister, Amazon et bien d’autres à venir)
Recevoir et donner directement des évaluations à ses interlocuteurs après une transaction quel que soit le site d’origine (Leboncoin par exemple).

Comment avez vous eu l’idée ?

Très simplement : j’ai vendu une pièce automobile sur Leboncoin. L’acheteur se trouvait à 800km de chez moi et a longuement hésité à m’envoyer l’argent (somme assez conséquente). J’ai alors eu l’idée de lui montrer mon feedbacks provenant d’un autre site (forum hardware). Rassuré, il m’a envoyé l’argent !

Je me suis alors dit : pourquoi ne pas créer un site sur lequel on peut regrouper ses notations et en recevoir quel que soit le site de vente ?

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Le nombre effarant de reportages ou d’articles de tous bords qui relatent des faits d’arnaque dans les transactions sur internet m’a renforcé dans l’idée de me lancer.
Mon associé Yannick a fortement contribué à sauter le pas. La passion entrepreneuriale était la, l’idée n’était que le déclencheur.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous travaillons sur le projet depuis Juillet 2012. Le site a ouvert ses portes en janvier 2013.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Qui n’a jamais eu peur d’envoyer de l’argent à un inconnu pour faire un achat sur les petites annonces ?
Qui n’a jamais hésité à valider son panier sur un site marchand peu connu ?

Ce sont ces problématiques auxquelles nous voulons répondre, tout simplement.

Quel est votre coeur de cible ?

Tous ceux qui vendent, achètent ou troquent sur le net.
Notre outil est particulièrement adapté aux particuliers et aux petites structures du e-commerce (sites marchands TPE).

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous serons présents au forum Innovact à Reims les 26 et 27 Mars prochains.
Nous travaillons sur les réseaux sociaux, et cherchons un maximum de partenaires (plateformes de vente, d’échange, boutiques, …).

Et bien sur … jaimelesstrartups.fr !

Quel est le business model ?

Toutes les fonctionnalités actuellement en ligne sur le site sont gratuites et le resteront.
Nous travaillons actuellement sur le développement des offres avec des options payantes pour les TPE du e-commerce.
Nous comptons également mettre à disposition notre système (via un API) sur des plateformes C to C par de l’affiliation.

Quels sont vos besoins ?

Le premier besoin est de nous faire connaître au maximum afin d’affiner notre système en fonction des besoins des utilisateurs.
Notre vecteur premier est la satisfaction et la simplicité d’utilisation.

Outre les besoins en communication, nous cherchons des fonds pour développer l’offre (les idées ne nous manquent pas !).

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Malgré que l’approche soit nouvelle, tous les sites d’évaluations au sens large dans le B to C et le C to C sont nos concurrents.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

La simplicité d’utilisation, le fait de pouvoir être évalué quelque soit le site d’origine de la transaction, la largesse de l’offre (particuliers ET professionnels), le rapport humain (présence sur les réseaux sociaux, les forums, …).

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents ?

Sur Feedz, les fausses évaluations sont bloquées et une forte modération est exercée. Nous sommes proches des utilisateurs.
Nous avons aussi travaillé dans le sens de la future norme AFNOR et chacun a un droit de réponse public sur toutes ses évaluations reçues.
En cas de litige l’échange est privilégié, pas la censure !

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 6 April 2013 par Frayssinet Raphaël

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Raphaël Frayssinet & Yannick Vivier
Employés : 2

3 thoughts on “Feedz

Zackary le April 9, 2013 à 10:34 am dit :

Pour moi c’est une bonne idée, par contre la mise en oeuvre va être compliquée.

D’une part parce que les principaux sites de ventes entre particuliers ont déjà leur système d’évaluation et que cela suffit à la majorité de leurs clients.

Ensuite, dès qu’on laisse la parole aux consommateurs, cela implique une part de faux commentaires, problématique bien connue des restaurateurs/ bars / hotel.
Comment comptes-tu valider les reviews ?

Pour ce qui est de gagner des clients, à ta place, je regarderais comment airBnB a gagné ses clients via CraigList ;)

Zack

Raphaël le April 10, 2013 à 9:10 am dit :

Bonjour Zack,

Les utilisateurs des plateformes C to C ont tendance à se servir justement de plusieurs sites et outils pour effectuer leurs transactions. Bon nombre de supports utilisés ne disposent pas de système d’évaluation. La deuxième chose est que la personne qui est “nouvelle” sur une plateforme peut facilement démontrer son honnêteté avec ses réputations agrégées.

Concernant les faux avis, c’est effectivement un vrai problème sur lequel nous travaillons énormément. Nous avons mis au point un système qui détecte la majorité des fausses évaluations, et même si il est quasi impossible d’empêcher ce phénomène à 100%, nous avons fait un vrai travail la dessus qui pour l’instant est très efficace.

Pour finir, nous avons élaboré la plateforme en suivant de près les exigences de la future norme AFNOR pour les profils professionnels.

Raphaël.

J'aime les startups le April 12, 2013 à 4:12 pm dit :

Le problème des faux avis, nous y sommes de temps en temps confrontés.
Comme nous présentons des startups, nous voyons parfois de voir arriver plein de commentaires clairement négatifs sur un article.
Globalement c’est pas compliqué à déceler,
1/ ils arrivent tous dans un laps de temps très court.
2/ les adresse email laissées sont des fausses.

Pour l’instant c’est assez ponctuel pour qu’on réfléchisse à implémenter une solution mais c’est vrai que c’est désagréable ;)

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: