Logo de la startup Dardar

Qui n’a jamais tressaillé de joie en regardant son appartement en bordel, une cuisine retournée, un tas de linge sale au pied de la machine à laver, impatient de passer une après midi à ranger, nettoyer, frotter, récurer, laver, repasser… Personne.
C’est pour cela que Dardar existe :

Que proposez vous ?

Le premier service pour déléguer toutes ses corvées domestiques !

Chaque semaine, vous commandez à votre concierge particulier tous les biens (ex. courses) et les prestations (ex. ménage, bricolage) dont vous avez besoin.
Celui-ci achète et livre les biens commandés. Il sélectionne aussi les prestataires (ex. aide ménagère, plombier) qu’il encadre lors de leur intervention à votre domicile.

Ce qui est important c’est que votre concierge connaît vos goûts possède un double des clés pour intervenir en votre absence afin que tout soit prêt quand vous rentrez.

Comment avez vous eu l’idée ?

Au départ, pour aider un ami qui avait un métier très prenant et qui voulait déléguer toutes ses tâches ménagères plutôt que de perdre ses week-ends à s’en occuper.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Le fait que nous rêvions qu’un tel service existe déjà et que nous serions nos premiers clients !

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Depuis février 2016.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Le luxe aujourd’hui ce n’est pas de s’acheter une jolie montre une belle voiture. Le vrai luxe c’est d’avoir du temps pour soi. Ce n’est pas que la charge de travail ou les obligations sociales se sont accrues. C’est plutôt que le temps libre et le bien être sont devenus essentiels pour les CSP+, urbains.

Ce nous proposons c’est donc de ne jamais sacrifier ce temps libre à traiter des corvées et de profiter d’un appartement accueillant en rentrant du travail le soir

Quel est votre cœur de cible ?

Pour le moment, notre clientèle est essentiellement constituée de financiers et de chefs d’entreprise.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Par de nombreux canaux : le réseaux sociaux, les commerces de proximité, le parrainage mais aussi par des opérations de growthhacking comme celle que nous avons menée sur Tinder le mois dernier par exemple.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous nous rémunérons sur l’écart entre l’abonnement forfaitaire payé par l’utilisateur et le temps nécessaire au concierge pour traiter ses commandes.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Le SMS et le chat Facebook ! C’est simple pour nos clients et tellement efficace.

Quels sont vos besoins ?

Levée des fonds pour servir notre traction et étendre le service géographiquement.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Le plan c’est d’aider nos clients et d’avoir de la croissance !

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Il existe quelques concurrent directs (Trankiliquility, Nobo, Wonday) et de très nombreux concurrents indirects (Lulu dans ma rue, Stootie, Star of service…).

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous sommes les seuls à proposer un point de contact unique vers tous les commerces et prestataires de proximité. Nous assurons la livraison du dernier mètre en rangeant les commandes dans le frigo pour les courses ou la penderie pour le linge.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Tous les concierges Dardar sont embauchés en CDI, nous ne faisons pas appel à des auto-entrepreneurs. Nous garantissons ainsi une meilleur qualité de service et limitons le turn over.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Le service sera proposé dans tout Paris et vous croiserez des concierges Dardar dans les rues, sur les marchés ou chez votre boulanger.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 23 September 2016 par Laurent Paoli

Entrepreneurs :
Laurent Paoli & Julien Klein
Employés : 5

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: