L’Essuie-Fraise

L'Essuie-Fraise : nouvelles lingettes intimes, pour hommes. Pour le bien-être des hommes...et celui de leurs partenaires !

 

Des produits adaptés à l’ensemble des besoins cosmétiques des hommes et des femmes ont été développés, qu’il s’agisse de produits d’hygiène élémentaires (savons, gels douche, etc.) ou de produits plus pointus comme les sérums anti-âge. Mais alors qu’en est-il de l’hygiène intime des hommes ?
Et bien… pas grand-chose ! Alors que les produits intimes pour femmes ont plutôt fière allure dans les rayons des pharmacies et grandes surfaces, les
grandes multinationales semblent avoir négligé les hommes.

Pourtant, un sondage auprès de 328 participants a révélé que 7 répondants sur 10 ont déjà été dérangés par l’odeur intime de leur partenaire masculin (de quoi faire réfléchir un homme, non ?)

C’est de ce constat (absence d’offre regrettée par leurs partenaires !) que nous
avons décidé de lancer L’Essuie-Fraise, la nouvelle lingette intime pour
hommes, conditionnée en sachets individuels, transportable partout, qui
nettoie et élimine toute odeur désagréable !

Nos priorités :
– Le bien-être des hommes… et celui de leurs partenaires
– La qualité du produit (lotion bio, sans allergènes, conception et
fabrication 100% françaises)
– Le respect de l’environnement : nos Essuie-Fraise sont les seules lingettes
sur le marché certifiées Ecocert Cosmos Natural, biodégradables
et jetables dans les toilettes

Notre ambition : faire prendre conscience aux hommes la nécessité de soigner
leurs parties intimes autant que leur barbe !

Coup de génie ou pure folie ? L’avenir seul le dira ! Mais en tout cas, toute
l’équipe y croit ! Et pour réussir, nous avons aussi besoin de vous !

Ce financement participatif a été mis à jour le 28 November 2018 par Romain Borgnino

Logo de la startup L'Essuie-Fraise
Entrepreneurs :
Romain Borgnino
Besoin en financement :
10000 euros

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: