DISCLOSE NGO

Premier média d'investigation à but non lucratif financé par le mécénat

 

Disclose est à la fois un média et une ONG.

Des journalistes, mais aussi des photographes, des avocats et des chercheurs se sont réunis afin de mettre en place une structure inédite en France : la première organisation de journalisme d’investigation à but non lucratif.

Pendant plusieurs mois, des équipes de journalistes expérimentés vont enquêter en profondeur sur des sujets à forts enjeux sociaux. Des pesticides, au trafic d’animaux, en passant par l’explosion des marchés de la surveillance, l’alimentation industrielle, le lobby des médicaments, la transparence des institutions… Pour maximiser leur impact, les enquêtes sont déclinées en podcasts, documentaires, reportages photos et articles. En accès libre sur disclose.ngo, elles seront également diffusées par des médias partenaires.

Plus qu’un nouveau média, nous plaidons pour la création d’un nouveau modèle.

Le journalisme ne peut plus se contenter de dénoncer des faits, il doit contribuer au changement. Grâce à une information de qualité, rigoureuse et utile à tous, nous pouvons transformer l’indignation en action. Pour ce faire, nous voulons constituer une communauté de membres attachée au droit à l’information et désireuse de participer au débat public. Les “Disclosers” pourront, s’ils le souhaitent, collaborer à des enquêtes et réfléchir aux meilleurs moyens de les relayer. Sans actionnaires, sans publicité, libéré de la course aux clics et aux scoops, Disclose veut bousculer le paysage médiatique français.

L’ équipe

Disclose, ce sont des journalistes, photographes, juristes, avocats, chercheurs et entrepreneurs qui se regroupent pour faire vivre un média pensé comme une ONG de l’investigation.
Le mot des fondateurs

Mathias Destal : “C’est devenu très compliqué de faire du journalisme d’investigation dans de bonnes conditions. Las de ressasser le même constat, nous avons planché pendant près de deux ans pour trouver une alternative à l’organisation traditionnelle des médias. Elle a aujourd’hui un nom : Disclose. ”

Geoffrey Livolsi : “La censure par Vincent Bolloré de mon documentaire sur le Crédit Mutuel pour Canal+ m’a fait un électrochoc. J’ai pris conscience que la présence d’industriels dans le capital des médias faisait obstacle au journalisme d’intérêt général. Pour moi, il était nécessaire de fonder un nouveau modèle qui ne serait pas simplement un média, mais une ONG qui s’appuie sur la société civile et s’engage à ses côtés.”

Le comité éditorial est composé de seize journalistes issus de la presse écrite, de la radio et de la télévision. Ils choisissent les sujets et composent les équipes d’enquêteurs.
Pierre Alonso, Mathieu Asselin, Jean-Pierre Canet, Benoît Collombat, Michel Despratx, Maud Jullien, Geoffrey Le Guilcher, Anne-Sophie Novel, Marc Guéniat, Inès Léraud, Leila Miñano, Anne Poiret, Philippe Pujol, Valentine Oberti, Mathieu Martinière, Magali Serre.

À leurs côtés, Mehdi Meddeb et Nicolas Serve s’occupent de la déclinaison des enquêtes en vidéo et en photo .

Le conseil d’administration est composé de dix membres de la société civile, dont deux représentants des membres. Il veille à la bonne gestion de Disclose.
Céline Bardet, Anna Benjamin, Joseph Breham, Julia Cagé, Jean-Yves Chainon, François Lafforgue, Basile Lemaire, Virgine Marquet, Didier Pourquery, Catherine Cohen.

Des publications multiformats et des partenaires

Pour se faire une place dans le débat public, Disclose multiplie les formats. Chaque enquête est déclinée en articles, reportages photo, podcasts, vidéos courtes et documentaires.
Modèle de collaboration unique en France, des médias nationaux et locaux sont partenaires de Disclose : Mediapart, Radio France, Konbini, Rue89 Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Marsactu. Ils diffuseront notre travail en accès libre sur leurs ondes, sites et journaux. L’objectif : donner un maximum de résonance à nos révélations, également publiées sur disclose.ngo.

Pourquoi le mécénat?

Pour assurer notre indépendance et nous délivrer des circuits classiques de financement des médias ! Chez nous, pas d’actionnaires, ni de fonds d’investissement ou d’achat d’espace publicitaire.
Notre source de financement : les cotisations de nos membres, les donations ponctuelles et le soutien de fondations internationales attachées à l’intérêt général.

Ce modèle, encore inédit en France, nous permet de vous offrir une information rigoureuse, utile à tous. Dans un média sans pub et accessible gratuitement.

Nos garanties d’indépendance

Nos comptes sont rendus publics chaque année. Le conseil d’administration – au sein duquel siègent deux représentants des adhérents de Disclose – veille à la bonne utilisation des fonds.
Pour assurer notre indépendance éditoriale, nous refusons les dons de fondations d’entreprises et ne communiquons pas les sujets des enquêtes aux donateurs. A partir de 2 000 euros, leur nom figure sur le mur des donateurs du site Disclose.ngo.

Ce financement participatif a été mis à jour le 8 November 2018 par GEOFFREY LIVOLSI

Logo de la startup DISCLOSE NGO
Entrepreneurs :
Geoffrey LIVOLSI Mathias DESTAL
Besoin en financement :
50 000

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: