Logo de la startup COMEET, l'IA au service du bien-être au travail

A l’heure du tout digital, et du tout immédiat, il est courant de négliger les vrais liens sociaux. Comeet c’est l’application mobile qui vous permet de ne pas parler boulot avec les collègues :

Que proposez vous ?

Comeet est un assistant personnel intelligent permettant aux employés de développer leur réseau professionnel de façon simple et conviviale. L’application permet à ses utilisateurs de se rassembler autour d’un déjeuner, d’un afterwork et bientôt d’une séance de running ou de yoga. Nous voulons réinventer l’expérience quotidienne au travail en créant davantage de liens et de moments uniques entre les individus.

Comment avez vous eu l’idée ?

Qu’ils soient côte à côte dans le métro ou en entreprise, les gens sont de plus en plus absorbés par la technologie. Cela génère des murs virtuels qui les séparent les uns des autres. Or, travaillant chez Microsoft, notamment sur la question du bien-être au travail, je me suis interrogé sur la faculté des nouvelles technologies à faciliter le lien entre les gens.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Avec la montée en puissance des nouvelles technologies et mon envie d’entreprendre un projet dans lequel je crois, je me suis dis qu’il était tant de me lancer dans cette aventure. Grâce à Comeet, nous voulons aider les individus à passer du virtuel au réel en réunissant les bonnes personnes, au bon moment, au bon endroit.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Fin 2016, une fois le concept en tête, j’ai appelé plusieurs amis avec lesquels j’avais envie de travailler et qui avaient des compétences différentes des miennes. Dès Janvier 2017, la start-up était créée et l’application déjà en production !

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

D’après le Bureau International du Travail, les situations de stress et de mal-être en entreprise auraient un impact économique estimé à 3% du PIB ou 60 milliards d’euros. Autrefois relégué au second plan par les entreprises, le bien-être est devenu incontournable. L’application permet à l’entreprise de déployer sa politique RH en fonction de ses besoins : Développer la synergie inter-équipes et encourager les projets agiles, créer un système de mentoring et garantir l’intégration des nouveaux collaborateurs, insuffler la culture et promouvoir des actions Great Place To Work …

Quel est votre cœur de cible ?

Nos principaux interlocuteurs en entreprise sont tout d’abord les employés qui téléchargent gratuitement l’application et nous recommandent à leur employeur mais surtout, les DRH, la communication interne, les responsables de la qualité de vie au travail ou encore les Chief Happiness Officers (CHO).

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous avons créé le collectif HappyTech, incluant aujourd’hui une vingtaine de startups ayant toutes une innovation technologique au service du mieux-être au travail. Ce mouvement nous permet à tous d’avoir plus de visibilité auprès des entreprises.
Nous participons aussi à des salons spécialisés et à beaucoup de concours sur l’innovation, les nouvelles technologies et le bien-être au travail (VivaTech, Revolution @ Work, Nuit RSE …).

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

C’est une bonne question car l’application est gratuite et le restera pour l’ensemble des utilisateurs. Notre business model se résume par la personnalisation de l’application en mettant en avant les lieux et événements internes d’une entreprise. Nous sommes aussi en train de créer un réseau de partenaires affiliés.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Comeet utilise l’intelligence artificielle pour proposer des rencontres personnalisées en fonction du profil et des objectifs de chacun. Un algorithme de matching analyse la compatibilité des profils des salariés en se basant sur différents critères (centre d’intérêt, parcours professionnel). L’application se charge ensuite de trouver les personnes avec lesquelles on partage le plus de points communs.

Quels sont vos besoins ?

A ce jour, nous souhaitons attirer des investisseurs pour développer plus rapidement l’application et l’intelligence artificielle que nous avons créée. Nous avons aussi besoin de recruter davantage pour développer notre marque.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous préparons activement une levée de fonds pour cet été.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Nos principaux concurrents sont OuiSpoon et Workwell. Certains pourraient aussi nous associer à Shapr.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous avons bien entendu quelques concurrents qui utilisent aussi les nouvelles technologies pour effectuer des activités conviviales entre collègues mais aucun n’a développé une intelligence artificielle permettant de tout organiser à votre place. Nous pensons que notre modèle peut changer le monde de l’entreprise. Par et pour les employés.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nous sommes jeunes mais nous avançons très vite ! A cette image, nous avons une équipe pétillante, motivée et un environnement de travail dans lequel nous nous sentons bien. Nous avons de multiples compétences et points de vue de par nos carrières diverses et surtout de grandes ambitions.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Comme toutes les startups, nous avons de grands rêves ! Mais dans un an, nous aimerions avoir développé l’application à son plein potentiel, avoir développé le réseau d’affiliés, avoir signé une cinquantaine de nouveaux contrats et avoir convaincu le monde de l’entreprise de l’intérêt économique du bien-être au travail :)

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 2 January 2018 par Samuel Metias

Entrepreneurs :
Samuel Metias, Pouya Mohtacham, Florent Tollin de Rivarol
Employés : 15

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: