Logo de la startup Codex D

A mi chemin entre un escape game et pokemon Go, Codex D propose des sorties sous forme d’enquête grâce à votre téléphone mobile :

Que proposez vous ?

Nous proposons des aventures, permettant de découvrir une ville ou un quartier. Cela se fait par l’intermédiaire d’une application mobile. Les aventures sont chronométrés et évolutives en fonction des réponses des joueurs, pour plus d’adrénaline. De plus, via notre créateur de scénarios, vous pouvez créer facilement vos propres aventures et les partager à la communauté !

Comment avez vous eu l’idée ?

Avec mes deux collègues, étudiants ingénieurs, nous sommes fans d’escape games, jeux et histoire. Pourquoi ne pas mélanger les trois ?
Alors nous avons conçu Codex D comme une application sur le modèle d’une escape game, grandeur nature.
Nous avons recruté ensuite une équipe à profils multi-disciplinaires (graphiste, community manager, développeur web) pour donner vie au projet.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Quelques jours après le lancement du projet, nous avons été sélectionnés pour faire partie de XGrant, un programme de notre université (EPFL). Nous avons reçu des fonds et des formations d’entrepreneuriat, marketing, financement… Ensuite vous avons fait partie du European Venture Program (Polytechnique Paris, EPFL, DTU, EU/h, TUM) nous offrant une vue internationale sur notre projet.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons commencé le projet il y a 6 mois, en mars 2018.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Codex D n’est pas exactement un painkiller. Mais, nous répondons à plusieurs besoin différents :
– L’adrénaline et la nécessité de faire travailler son intellect, en résolvant des énigmes
– La découvert culturelle, de façon amusante (et non pas linéaire)
– Le partage de connaissances, en créant un outil facile pour concevoir des chasses aux trésors/escape games outdoor

Quel est votre cœur de cible ?

– Les geeks, fans d’escape games et de jeux (15-25 ans) : en école d’art, d’histoire, d’informatique ou au lycée (innovators & early adopters)
– Etudiants (18-25 ans) : fans d’aventure, cherchent une sortie entre amis (early majority)
– Familles, Parents entre 40 et 50 ans, deux enfants, classe moyenne (late majority)

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

– Communication sur les groupes facebook/twitter de fans d’escape games : autour de 5000 personnes touchées
– Organisation d’un financement participatif : permet à la fois de gagner des fonds et une communauté
– Publicité dans les boutiques de jeu de rôle & escape games : autour de 2000 personnes touchées à Paris
– Flyers et présentation du projet dans ou à la sortie des amphis de fac : 300 personnes touchées à chaque fois

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Dans les mois à venir :
– Des partenariats avec les commerces (bars, restaurants) à proximité des lieux d’aventure permettent de générer du revenu
– Quelques publicités non intrusives dans l’application
– Une version premium, donne accès à certains scénarios exclusifs
L’idée est de proposer beaucoup de contenu gratuit au début, pour faire grandir la communauté au plus vite. Ensuite nous visons :
– Des partenariats avec de grandes chaînes (Starbucks par exemple), sur le modèle de Pokemon Go
– B2B : L’élaboration de scénarios sur mesure pour des team buildings

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Application Android/IOS
Créateur de scénario élaboré en Javascrpit, utilisable par navigateur web
Le code Json produit par le créateur de scénario est ensuite interprété par l’application

Quels sont vos besoins ?

Nous avons besoin de fonds pour :
– L’écriture de scénarios
– La conception graphique de personnages pour ces scénarios
– L’achat de bibliothèques pour le développement du créateur de scénarios
– L’organisation d’événements physiques (pour faire grandir la communauté)
– Des campagnes de publicité dans Paris, puis d’autres villes

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Pour l’instant nous allons procéder à une phase de tests et finir le développement. Nous lancerons l’application à Paris en Mai 2019 (ce qui permet d’avoir une météo plus clémente)
Nous allons étendre le concept dans plusieurs villes. Pour l’instant les parts de l’entreprise resteront détenues par les fondateurs, et en plus petite quantité par les employés. Nous sommes cependant ouverts à toute offre d’investissement.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Les escape Games ainsi que des applications comme Géocatching et Pokemon Go

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Par rapport à Pokemon GO/Geocatchnig :
– Codex D n’est pas linéaire ou répétitif. Toutes les aventures sont progressives et différentes les unes des autres.
– Personne ne jouera exactement à la même aventure ! Chaque choix rentre en compte et modifie la suite !
– Nous offrons la possibilité à la communauté de créer ses propres histoires, et de les partager.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Par rapport aux Escape Games :
– Gratuits (ou 5€/mois en version premium) vs 30€/joueur/heure
– Possibilité de jouer n’importe quand vs Nécessité de réserver des jours en avance
– Communauté créative et vivante vs Simple bouche à oreille à la fin d’une escape game

Par rapport à Pokemon Go :
– L’apparition de nouvelles histoires permettra à l’application de ne pas mourrir subitement, et au contraire de s’agrandir.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an nous aurons un minimum de 20 000 utilisateurs à Paris. Nous aurons développé d’autres scénarios à Genève et Lyon. Notre communauté aura écrit ses propres scénarios, et un noyau dur de quelques milliers de personnes. Ces personnes produiront leurs propres scénarios, en parleront autour d’eux, ramenant à nouveau d’autres personnes dans la communauté.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 19 September 2018 par Stefan Rotarus

Entrepreneurs :
Jeremy Bensoussan, Paul Renauld, Stefan Rotarus
Employés : 6

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: