Startup

Clever Cloud

 

Logo de la startup Clever Cloud

Un serveur à votre service plutôt que de vous asservir : le rêve de Quentin et Kevin est devenu une réalité avec Clever Cloud.

A l’heure des téléphones “intelligents”, il était temps que les infrastructures deviennent futées. C’est également ce que se sont dit les investisseurs de Kima Ventures qui ont déjà accordé – avec d’autres – leur confiance à nos deux jeunes entrepreneurs développeurs et à leur équipe.

Que proposez vous ?

Nous proposons de simplifier et d’améliorer l’hébergement web. Plus exactement, nous proposons une plateforme qui gère de façon automatique et intelligente les applications. L’hébergement que nous proposons est scalable : la puissance distribuée varie en fonction des besoins. Clever Cloud est donc principalement utilisé par les développeurs. Et nous supportons la plupart des technologies du web : PHP, Java, Python etc.

Comment avez vous eu l’idée ?

Notre équipe fondatrice est contituée dans sa majorité de développeurs. L’intérêt de ce métier selon nous, c’est le dévelopement du logiciel. Et non sa maintenance, la gestion de son hébergement et de ses performances. D’où notre idée et notre envie de créer un PaaS (Platform as a Service) qui gère tout cela : Clever Cloud est né de cette motivation.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Au cours de R&D préliminaire, nous avons vu le marché du PaaS évoluer très rapidement à l’exterieur de l’Europe. Ceci nous a conforté sur la stabilité du marché dans le futur.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons commencé à développer les première briques technologiques en 2010. Nous avons lancé officiellement le produit en octobre 2012.

A quel besoin répondez vous ?

Lorsqu’un site ou une application web est développé, il est nécessaire de configurer un serveur sur lequel sera installé l’application. Apparaissent donc des problématiques de maintenance, de sécurité, de performance, qu’il faut gérer. Clever Cloud propose aux développeurs de se libérer de ces obligations. L’installation d’un site ou application se fait en quelques minutes. Et si le nombre de visiteurs devient important, notre plateforme attribue plus de ressources à l’application. Et la charge diminue, les ressources sont provisionnées ailleurs, en temps réel.

Quel est votre cœur de cible ?

Sur un plan stratégique et économique, notre cœur de cible se situe sur les éditeurs de SaaS, les startups, les e-commerces et les blogs à forte influence dont le cœur  e métier est de créer et/ou d’améliorer les applications, et non de gérer leur fonctionnement/hébergement.

Notre cible est donc en général une entité qui doit gérer une forte saisonnalité dans la charge de ses applications.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Le marché du PaaS est encore jeune et peu connu (en particulier en Europe). Plutôt que de passer par un circuit commercial traditionnel (commerciaux, publicité et télémarketing), nous opérons une stratégie d’évangélisation (sur des événements, des salons ainsi que des conférences). Par aileurs, nous communiquons beaucoup sur le web (réseaux sociaux, contenus, sites à contenus ciblés etc.)

Quel est le business model (Comment gagnez-vous de l’argent) ?

Nos clients créditent leur compte Clever Cloud en Euros ou Dollars. Et en fonction de la consommation de leur application, le crédit est débité plus ou moins vite. Un peu comme Google AdWords le fait avec la publicité en ligne.
Par exemple, un blog WordPress avec sa base de donnée coutent 31,30€ par mois (jusqu’à 50 000 Visiteurs Uniques par mois en moyenne).

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Notre infrastrucuture est extrêmement complexe. Cela représente une trentaine de logiciels (dont la majorité à été développée par nos soins). La plupart des briques techniques non-orientées “business” sont open-sourcées.

Quels sont vos besoins ?

Deux choses : des clients et des partenaires.
Nous souhaitons ouvrir notre plateforme le plus possible aux partenaires techniques qui proposent des services. Par exemple un service de gestion de base de données, ou un service de monitoring de serveur.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous prévoyons de continuer notre croissance de façon organique: Sans effectuer une nouvelle levée de fonds (la première a été réalisée avec Kima Ventures).

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Nous avons une concurrence très “US” : Heroku, Google App Engine, Microsoft Azure, DotCloud, OpenShift, etc.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous offrons un avantage de taille : nous sommes capables d’ajuster de façon automatique les ressources d’une application.
Par ailleurs, nous sommes l’un des PaaS avec une offre de Cloud Public très complète dans les technologies proposée.
Aussi, notre infrastructure est basée à Paris, en France, répartie sur plusieurs datacenter Tiers 3+ et Tiers 4 (les plus hauts niveau de qualité d’un DataCenter).

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nous sommes donc 100% français et indépendants techniquement, là où d’autres hébergement aux Etats-Unis.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous pensons pouvoir gagner encore plus d’ampleur en Europe. En clients, et également au niveau des serveurs installés géographiquement (l’Allemagne nous intérésse beaucoup).

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 10 October 2013 par Clément Nivolle

Vous êtes entrepreneur ? Pour ajouter votre startup, il suffit de remplir ce questionnaire
Entrepreneurs :
Quentin ADAM, Kévin DECHERF
Employés : 9
Levée de fond
Confidentielle

One thought on “Clever Cloud

Clever Cloud | J'aime les startups | Startups |... le October 13, 2013 à 8:51 am dit :

[…] Toutes les nouvelles startups françaises par et pour les entrepreneurs  […]

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: