Startup

Cinquième de Couv

 

Logo de la startup Cinquième de Couv

Si vous devez imprimer un document mais que votre imprimante ne suffit plus alors c’est qu’il est l’heure d’aller faire un tour sur Cinquième de Couv :

Que proposez vous ?

Cinquième de Couv est une application web pour concevoir en ligne ses supports de communication (magazine, journal, dépliant, plaquette commerciale…) et les imprimer au format papier avec un rendu professionnel sans aucune compétence en graphisme.

Comment avez vous eu l’idée ?

On a observé un décalage grandir entre certaines sociétés aux budgets importants en communication, en image avec staff dédié et les plus petites structures comme des associations, des collectivités territoriales, qui essayent d’optimiser leur budget en ayant parfois recours à des supports “bricolés” maison.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Nous avons commencé à réfléchir à une solution pour ceux dont le budget communication ne cesse de baisser; pour ceux qui n’ont pas forcément les compétences ou les outils pour publier des outils de promotion de façon professionnelle; pour ceux qui n’ont pas toujours les moyens de solliciter des graphistes ou des agences pour créer leurs supports de communication.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

L’application Cinquième de Couv est en ligne depuis avril 2017 après deux ans de recherche et développement.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Nous voulions rendre accessible au plus grand nombre un outil d’édition en ligne capable de créer facilement et rapidement son magazine ou son dépliant sans aucune compétence spécifique.

Quel est votre cœur de cible ?

Les institutions, les entreprises, les collectivités territoriales, les administrations, les mairies, les associations, les ONG et les particuliers.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

En participant à des salons comme ce fut le cas à VIVA TECH cette année, à des concours de start-up et auprès de la presse avec déjà des parutions dans Sud Ouest, CNEWS Bordeaux7, Sud Radio, France Bleu…). Nous sommes également présents sur les réseaux sociaux !

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous avons fait le pari d’un accès ouvert à l’application sans frais d’ouverture de compte, ni d’abonnement. L’idée c’est que nos utilisateurs puissent se familiariser facilement à l’outil et qu’ils puissent créer plusieurs documents à partir des modèles disponibles pour trouver la meilleure combinaison possible pour leur projet.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

L’application Cinquième de Couv est accessible depuis son navigateur Internet. Elle a été développée en France et utilise les technologies web.

Quels sont vos besoins ?

Nous sommes à la recherche de partenaires pour lever entre 500.000 et 1 m d’euros afin de prolonger le déploiement de la marque auprès de nos cibles (plan médias, partenariats, conférences, développement outil…) et la développer à l’international.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Poursuivre le déploiement de la marque et sa communication en France et dans un second temps à l’international après une levée de fonds.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Madmagz, Blurb, Canva, Newspaper Club…

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Cinquième de Couv se démarque par son business model sans abonnement ni compte “premium” avec une technologie innovante et particulièrement intuitive pour réaliser et imprimer un magazine en quelques clics.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Cinquième de Couv propose actuellement plus de 770.000 combinaisons que nous enrichissons régulièrement grâce à notre équipe de graphistes. Pas d’abonnement, ni de comptes “premium”. Un accès gratuit et illimité à la plateforme. Vous payez ce que vous commandez. L’utilisateur conçoit son support en totale autonomie depuis des modèles graphiques clé en main et nous nous chargeons d’imprimer les exemplaires papier avec un rendu professionnel.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Sous le nom de My Cover, implantée aux Etats-Unis après avoir permis à des associations et entreprises françaises de créer son magazine facilement depuis une application web intuitive :)

Cette présentation de startup a été mise à jour le 19 September 2017 par Mickaël Soumagnac

Entrepreneurs :
Mickaël Soumagnac
Employés : 1
Levée de fond
Entre 500 000 et 1 million €

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: