Logo de la startup Bockal

Qui n’a jamais été tenté pendant qu’il faisait ses courses de craquer devant un plat tout prêt, 2 min au micro onde et hop paré pour dîner devant la télé bien installé dans le canapé ? Mais la vraie vie n’est pas si facile, et puis ce ne serait pas en accord avec la logique entrepreneuriale. Alors soucieux de la santé des gens pressés, Stéphane et Baudoin ont lancé Bockal : des plats cuisinés mais bien cuisinés !

Que proposez vous ?

Bockal est une nouvelle marque qui propose des bocaux de plats cuisinés sans additif pour les consommateurs soucieux de bien manger mais qui n’ont pas le temps ou le savoir-faire pour cuisiner.

Nous sélectionnons ainsi auprès d’artisans cuisiniers des recettes en bocal simples ou originales, sans conservateur, cuisinés “comme à la maison”.

Comment avez vous eu l’idée ?

Des discussions entre un étudiant sorti d’un M2 en entrepreneuriat, aux compétences de marketing et communication, et d’un ingénieur sourceur désireux de casser les codes de l’agroalimentaire. Après une utilisation “maison” de la stérilisation en bocal, les deux associés ont voulu valoriser les bocaux d’artisans via une marque moderne.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Le retour des premiers clients, adeptes de la solution et de l’image de marque créée.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous travaillons sur la création de la marque depuis 4/5 mois.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Les consommateurs sont de plus en plus attentifs sur leur nourriture. Dans ce même temps apparaissent des solutions pour mieux se nourrir, notamment en légumes locaux. Pour les consommateurs soucieux de bien manger mais qui n’ont ni le temps ni le savoir-faire pour cuisiner, les solutions sont peu adaptées. Nous leur apportons ce service.

Quel est votre cœur de cible ?

Notre cœur de cible est constituée d’hommes et femmes entre 25 et 50 ans, qui portent une attention particulière à leur alimentation. Certains ne savent pas forcément cuisiner, les autres n’en n’ont pas le temps. Bockal répond à leur besoin

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous comptons en priorité sur le bouche à oreille, ainsi que sur des opérations de communication ciblées. Par ailleurs, nous espérons que notre réseau de distribution (commerce de proximité) permettra le développement de notre notoriété.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous revendons des bocaux avec une marge dégagée par la valeur ajoutée apportée par la communication, le design, le marketing

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Internet avec un site vitrine, les réseaux sociaux pour fédérer la communauté des “agités du bockal”.

Quels sont vos besoins ?

Nous sommes en phase de développement commercial, et avons besoin de faire adhérer des commerces de proximité à notre projet pour nous faire distribuer.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Développement

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Malartre propose de bons produits en bocaux, mais la logique artisanale n’est pas la même. Nous comptons parmis nos concurrents des petits artisans revendus en ville, mais dont les réseaux de distributions ne sont pas forcément connus de notre cible.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous nous démarquons par notre image de marque, très moderne, tout en restant authentique et sain. Nous permettons ainsi de dépoussiérer l’image du bocal.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nous possédons une compétence de marketing, communication et design en interne. De plus, nous avons un réseau d’entrepreneurs qui nous aide à développer la marque. Enfin, nous faisons parti de l’incubateur de lyon 3 qui nous encadre sur le développement de l’entreprise.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Dans un an, nous aurons développé notre gramme pour proposer plus de produits. Nous serons distribués dans plusieurs points de vente lyonnais ainsi que dans d’autre villes.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 30 October 2014 par stephane

Entrepreneurs :
Stéphane Guyot, Baudouin Niogret

2 thoughts on “Bockal

MilleK le October 31, 2014 à 3:52 pm dit :

Hello,

Ce genre de produit a le vent en poupe, mais je trouve que le site est pas au top :
On ne connait pas le prix des bocaux !! et le site n’est pas vraiment e-commerce, il faut passer commande par mail.
D’un point de vue visuel, c’est trop épuré. Je mettrai beaucoup plus les bocaux en avant que le reste qui est plus secondaire pour moi.
C’est dommage car si j’avais pu en commander en deux clics, je l’aurai surement fait mais là j’ai un goût de pas fini et de site pas prêt.
Bon courage en tous cas !

stephane le November 4, 2014 à 9:18 am dit :

Bonjour MilleK,

Le site n’est pas un site e-commerce, c’est un choix !
C’est un site vitrine qui a pour but de présenter la marque et ses valeurs, son histoire.

Pour répondre à votre interrogation, les prix sont de 8€ pour les grands bocaux (soupe de courge coco gingembre, courgettes à la provençale, riste d’aubergine), 5,5€ pour le bocal de compote.
Si vous en souhaitez, vous pouvez me dire lesquels vous intéressent et nous pouvons nous arranger ! Où habitez vous ?

En tout cas merci pour le retour super utile.
A bientôt

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: