Startup

Bluecoders

 

Logo de la startup Bluecoders

Développeurs, vous aimeriez un endroit pour échanger avec votre potentiel futur employeur sur les conditions de travails etc etc.. ? Et bien voici Bluecoders :

Que proposez vous ?

Bluecoders est une place de marché où les développeurs expérimentés peuvent échanger avec les entreprises de la tech pour choisir le travail qui leur convient le mieux. Toutes les offres sont validées par un coach qui détermine si le niveau technique, les méthodes de management et l’environnement de travail permettent à une entreprise de référencer ses offres sur Bluecoders.

Comment avez vous eu l’idée ?

Lors de mes débuts comme développeur web à Paris, je n’avais aucune idée de ma valeur sur le marché. Lorsque je cherchais des offres, j’avais du mal à savoir si mon profil correspondait au poste. Quand je postulais, je ne savais pas toujours si mes candidatures étaient reçues ou traitées et je n’arrivais pas à avoir un suivi clair de mes process en cours. Cela m’empêchait de sentir que je faisais les bons choix de carrière. A force de m’y intéresser, j’ai fini par accompagner d’autres développeurs dans leurs recherches de jobs et cela m’a beaucoup plu. Bluecoders est le fruit de cette réflexion et l’outil que j’aurais voulu utiliser à chacune de mes recherches.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Sûrement les messages des recruteurs que je reçois sur LinkedIN ! Cela m’a fait comprendre l’intensité du besoin du côté des entreprises et le fait qu’elles sont prêtes à payer pour trouver les profils pertinents et gagner ainsi du temps dans leurs recrutements. Dans ses vidéos, Oussama Amar (c’est ma bible), dit toujours : « Faites des choses qui ne scalent pas ». Vu le nombre de talents advocate et autres recruteurs sur LinkedIN on peut dire que personne n’arrive à scaler le recrutement tech, c’est là que j’ai trouvé mon challenge.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Le sujet me travaillait depuis quelques temps et je commençais à faire des maquettes pour comprendre quelle était l’expérience utilisateur que je voulais proposer aux développeurs. J’ai commencé à coder la première version de Bluecoders.io en septembre 2015. Après 4 mois de code intensif, j’ai créé l’entreprise puis lancé le service en février 2016.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Bluecoders aide les développeurs et les entreprises de la tech à se rencontrer pour travailler ensemble. Bluecoders offre un service de qualité, les coachs prenent le temps de parler et connaître le parcours, l’intérêt et la personalité des développeurs et des startups, ils prenent du temps pour faire le match parfait.

Quel est votre cœur de cible ?

Les développeurs qui souhaitent réussir une carrière dans le monde des talents de la tech et en profiter du coaching que Bluecoders offre gratuitement aux développeurs pour les aider à monter en competences et qui leur permet de décrocher les bons jobs.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Pour ma part, je suis convaincu que c’est le produit qui fait tout. C’est pour cette raison que notre première mission est de comprendre comment proposer la meilleure expérience possible pour nos utilisateurs en récupérant un maximum leurs feedbacks. On communique beaucoup sur linkedIN ainsi qu’à travers notre blog. Début 2017, j’ai rencontré William qui a répondu à l’offre d’illustrateur qu’on avait mis en ligne. Quand j’ai vu ses dessins et lorsqu’il a échangé avec l’équipe, c’est rapidement devenu une évidence. Il a vraiment créé une identité visuelle pour Bluecoders, c’est génial. Cette identité nous aide beaucoup car les développeurs adhèrent à cet esprit geek. De leur côté, les chiffres nous apprennent que l’essentiel de notre trafic est issu du bouche à oreille. Côté entreprise, les recruteurs s’inscrivent d’eux-mêmes, alors qu’on fait assez peu de business développement. Nous avons également lancé Bluecoders Talks, une série de meetups ultra spécialisés qui accueillent les acteurs de l’open source du monde entier.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Sur un marché, il est important d’identifier qui vend et qui achète. On l’oublie parfois, mais c’est bien les développeurs qui ont des compétences à vendre et les entreprises qui en ont besoin. De ce fait, le service est gratuit pour les développeurs et c’est les entreprises qui payent une commission quand elles font un recrutement via la plateforme.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

On a commencé sur une stack LAMP avec Laravel puis quand j’ai rencontré Gregoire, on a décidé de partir sur du NodeJS (Express + Restify + PM2) avec une base en MongoDB pour le back-end. Après les updates rapides d’Angular par Google, j’avais un peu peur de React malgré son succès, car les grandes entreprises cherchent toujours à exercer une forme de contrôle. Beaucoup de développeurs front-end que j’accompagnais m’ont parlé de Vue qui m’a tout de suite convaincu. Depuis que notre rythme de mise en production s’accroit, on a décidé de couvrir le code Back par des tests unitaires en utilisant le lib Chai. Nous sommes hébergés sur AWS et Jenkins assure l’intégration continue.

Quels sont vos besoins ?

En ce moment, on cherche des locaux car l’équipe s’étoffe rapidement. À la tech on est toujours à la recherche de développeurs Javascript (Back ou Front) qui aiment le travail bien fait et évoluer dans un environnement technique en constante évolution. Côté commerce, on recrute des coachs carrières qui valident les opportunités pour garantir le haut niveau technique de nos offres et s’occupent de l’onboarding sur la plateforme. Les coachs sont de plus en plus sollicités par les entreprises qui veulent comprendre les compétences dont elles ont besoin et choisir les stacks les plus prisées des développeurs.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Pour l’instant on a la chance que notre activité finance notre croissance et la construction de notre produit. Notre plan, c’est de conquérir la France puis partir à l’international. Nous lèverons sûrement des fonds un jour mais pour l’instant j’ai peur que l’argent facile lobotomise notre esprit de hacking et notre capacité à prendre des raccourcis. Nous y aurons recours pour nous imposer à l’international, si cela est nécessaire.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Nous en avons beaucoup : les cabinets de recrutement, les jobs boards, les plateformes de recrutement qui florissent toutes selon le même modèle, copié sur Hired.com. Le problème c’est qu’ils n’arrivent pas scaler leur service et dépensent l’essentiel de leurs levées de fonds en publicité pour acquérir un flux d’utilisateurs dont le niveau s’appauvrit, nous récupérons beaucoup de leurs clients. A mon sens, si le produit est génial, les gens en parlent et la croissance est naturelle, nous préférons nous concentrer sur notre produit : c’est peut être ce qui nous différencie le plus.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Notre principale différence, c’est que notre service s’adresse davantage aux développeurs qu’aux entreprises qui les recrutent. Malgré ce positionnement, de plus en plus d’entreprises nous demandent de référencer leurs offres car les compétences en développement sont indispensables à leurs croissances.
Au niveau de l’équipe, nous sommes très jeunes puisque notre moyenne d’âge est de 25 ans. Je suis convaincu que cela alimente notre enthousiasme et nous aide à croire que tout est possible.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

ur un job board, vous trouverez des offres ; sur les plateformes, les entreprises vous démarchent ; via un cabinet de recrutement, vous aurez un accompagnement humain. Sur Bluecoders l’ensemble de ces services sont regroupées pour permettre aux développeurs de centraliser en un seul et même endroit la recherche de leur prochain job tech.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

L’équipe a doublé en un an et la croissance de notre deuxième année est de plus de 300%. Le but est de maintenir a minima cette croissance. Même si nous travaillons déjà à l’international (Berlin, Londres, Stockholm, San Francisco) nous souhaitons valider notre modèle en France et commencer 2019 en y étant la première plateforme de recrutement tech : un top départ pour scaler le service à l’étranger.

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 5 December 2017 par Hébert, Christophe

Startup fondée par :
Christophe Hébert
Employés : 16

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: