Logo de la startup Blue

Blue est la startup qui semble avoir complètement digitaliser le comportement d’une agence immobilière :

Que proposez vous ?

Blue est une agence immobilière 100% en ligne.

Comment avez vous eu l’idée ?

Constant que l’immobilier locatif n’a que peu impacté par le virage du numérique et que les agents immobiliers ont mauvaises presses, à juste titre, Blue se positionne comme le leader de la location immobilière en ligne avec plusieurs centaines de clients mensuels.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Ce qui nous a convaincu ce sont avant tout nos milliers d’utilisateurs qui nous réclamaient un service de location immobilière simple, efficace et surtout moderne.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Le projet Blue est né en Juin 2017.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Notre service répond à 3 besoins principaux : Transparence, Relation client et tarifs compétitif. L’idée avec Blue est de révolutionner ce métier de la location immobilière vieillissant en mettant à disposition du bailleurs plusieurs outils qui vont lui permettre de suivre et d’intéragir avec son agent.

Quel est votre cœur de cible ?

Notre cœur de cible est le propriétaire bailleurs partout en France. Nous nous adressons aussi bien aux bailleurs ayant l’habitude de passer par des agences immobilières classiques que ceux adeptes des solutions de particuliers à particuliers.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Notre plus grande arme est la satisfaction client et c’est ce qui nous permet aujourd’hui d’accompagner plusieurs centaines de clients par mois dans leur recherche de locataire.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Notre modèle économique repose sur notre offre Blue. Le bailleur nous est redevable d’une somme forfaitaire (quand une agence facture au nombre de m2) et uniquement en cas de résultat. Par ailleurs le bailleurs n’est aucunement engagé avec Blue et peut stopper la recherche à tout moment.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Aujourd’hui Blue utilise toutes les technologies qu’offre web.

Quels sont vos besoins ?

Pour l’année 2018, Blue va s’agrandir franchir le cap des 20 salariés. Par ailleurs, nous comptons ouvrir des bureaux dans plusieurs villes de France pour être toujours plus proche de nos clients.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

En plus de son service de recherche de locataire, Blue proposera très prochainement un service de gestion immobilière en ligne pour permettre à tout bailleur de garder un oeil sur sa location tout en déléguant les tâches chronophages.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Nos concurrents sont principalement les agences immobilières ayant pignon sur rue ou bien les réseaux d’agences. Depuis peu nous voyons emerger quelques start up dans le domaine de la location mais ces dernières restent très localisées à Paris.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Contrairement à une agence immobilière, Blue s’affranchit de toute contrainte géoprahique car chez Blue ce sont nos bailleurs qui réalisent eux-mêmes leurs visites. Par ailleurs, tous nos propriétaires bénéficent d’un espace personnel dédidé où ils peuvent voir en temps réel l’activité de leur agent.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Contrairement à une agence classique, nous sommes capables de proposer un service de recherche de locataire à un tarif forfaitaire, en moyenne 2 à 3 fois moins cher.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Blue a pour ambition de devenir leader dans le secteur de la location immobilière à l’horizon 2020.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 13 June 2018 par Marck

Entrepreneurs :
Marck
Employés : 10
Levée de fond
1,2 million €

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: