Logo de la startup BIOMAREL

Biomarel met au point un boitier pour prendre le contrôle de son smartphone, tablette, etc avec sa tête :

Que proposez vous ?

Nous développons des dispositifs médicaux qui permettent aux personnes handicapées de communiquer et de retrouver de l’autonomie. Notre premier produit le BMconnect est un dispositif qui se porte sur la tête (sur une branche de lunette ou avec un serre tête) et qui permet de contrôler n’importe quel système informatique (tablette, ordinateur, smartphone) en utilisant la tête.
Grâce au gyroscope, le déplacement de la “souris” se fait par un mouvement de tête et la validation (le clique) se fait avec un capteur au choix : optique, souffle et mécanique.

Comment avez vous eu l’idée ?

Nous avons eu l’idée en rencontrant une personne atteinte de la sclérose latéral amyotrophique et qui utilisait des contacteurs peu sensible et peu adapté à son handicap. Nous avons développer le BMconnect pour elle en combinant plusieurs capteurs : gyroscope, optique, souffle et mécanique. L’idée était d’avoir un dispositif multi fonctions adaptable et adapté.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Le fait que l’association de patient l’ARSLA nous ai fait confiance sur notre dispositif quand nous étions en phase prototype, nous souhaitions aider le plus grand nombre de personne et en équiper un maximum.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Je dirais environ 1 an sur cette version et 2 ans sur les différentes ébauches que nous avons eu.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Nous répondons à un besoin d’avoir un produit fiable, adaptable et adapté à tous types de handicap moteur et a n’importe quel stade du handicap.
La communication est un besoin essentiel pour les personnes en situation d’handicap, nous répondons à ce besoin de manière simple et efficace.

Quel est votre cœur de cible ?

Nos produits s’adressent aux personnes en situation d’handicap et notre BMconnect particulièrement à des personnes en situation d’handicap moteur et toutes personnes à mobilité réduite des membres supérieurs.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous comptons beaucoup sur le réseau qu’il y a entre les associations de patients pour se faire connaître. Participer à des concours nationaux nous permettront de gagner en visibilité et en crédibilité

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous vendons au associations de patients, hôpitaux, clinique et maison d’accueil spécialisée. Nous vendons également aux particuliers via notre site internet.
Nous faisons donc 2 offres, une pour les professionnels et une pour les particuliers où l’achat et la location sont possibles

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Nous utilisons différentes technologies à notre dispositions toutes libres de droit.
Le gyroscope, l’optique, le souffle et la détection de mouvement mécanique.

Quels sont vos besoins ?

Nous recherchons essentiellement 2 choses: des partenaires avec qui avancer et renforcer notre réseau d’expertise pour améliorer continuellement nos projets. Et des financements pour nous aider à faire face aux étapes de nos projets

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous développons un projet à plus long terme à plus grande ambition. Un dispositif médical de classe III qui donne de la valeur à notre société. D’ici 5 ans quand ce dispositif médical sera sur le marché une Ipo n’est pas exclue

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Nous avons des concurrents partiels c’est à dire que sur le marché du handicap et du retour à l’autonomie les dispositifs existants ne font qu’une seule fonction.
Nous n’avons aucun produit comme le notre qui réunit plusieurs fonctions.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Nous sommes sensibles, un léger petit mouvement est détectable par l’un de nos capteurs. Nous sommes partis du terrain, le pragmatisme est le fil conducteur de chacun de nos projets. Nous nous adaptons à tous types de handicap moteur et de stade du handicap.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Nous combinons plusieurs fonctions en un seul produit avec un logiciel qui permet le réglage de la sensibilité de chacun.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Avec une grande levée de fond, un projet de dispositif médical de classe III dans les essais pré-cliniques. Avec environs 5 salariés pour aider à la croissance de la notre société. Dans un an nous nous voyons leader dans le marché du handicap et tous handicaps fondus.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 2 January 2019 par BIOMAREL

Entrepreneurs :
Leslie Marel et Jonathan Guyon
Employés : 2

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: