Logo de la startup Askheem

Quand le monde du service à la personne rencontre la puissance d’internet pour faire se rencontrer l’offre et la demande, on obtient une app qui propose tous les services. Il ne reste plus qu’à demander.

Que proposez vous ?

Askheem est une application créée en France, s’appuyant sur l’économie collaborative. Elle permet de mettre en relation une personne qui a besoin d’un service, un Asker, avec une personne choisie prête à y répondre, l’AskRunner, en contre-partie d’une rétribution. En plus d’utilisateurs privés, l’application pourra être utilisée par des professionnels qui, en plus de son usage en tant qu’Asker/AskRunner, pourront l’utilisé pour de la publicitée géociblée.

Comment avez vous eu l’idée ?

Je suis parti de deux constats : le bouleversement de l’emploi est aujourd’hui une chose prédominante dans la mondialisation et le mico jobbing, allié à la puissance du numérique et de la force communautaire est un véritable enjeux. L’idée d’Askheem est ainsi née pour apporter une solution face à ces profondes mutations sociétales.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Le timing et notre potentiel marché, global.

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Nous avons réuni un board de 15 personne et le projet a débuté début 2015.

A quel besoin répondez vous (Pourquoi vos clients ont-ils besoin de votre produit/service ?)

Nous pensons que le contexte économique français et mondial nécessite la mise en place d’Askheem qui peut répondre aux enjeux actuels. De part son système pleinement collaboratif, Askheem veut recréer du lien dans la société en permettant à certaines personnes de vivre mieux et à d’autres d’arrondir leurs fins de mois tout en mettant en avant leurs savoir faire et compétences.

Quel est votre cœur de cible ?

Les askers.

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

– Viralité et bouche à oreille en priorité,
– Presse & blogs,
– Actions de marketing & communication online et offline.

Quel est le business model Comment gagnez-vous de l’argent ?

– Asklink : commission sur la mise en relation
– Happy Hours : packages de publicité géociblée

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Le service Askheem repose sur l’infrastructure cloud d’Amazon Web Services (AWS.) Notre choix s’est naturellement porté vers AWS car cette dernière nous permet de bénéficier des standards actuels sur l’ensemble de la chaîne : performance, adaptabilité, montée en charge, sécurisation des données et analyse.

Quels sont vos besoins ?

Un nombre important d’utilisateurs !

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Après une première levée de fonds de 240 000€ en friends @ family, nous travaillerons sur une seconde levée, post lancement.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

En France : Stootie, helpy, sefaireaider.com, …
Aux USA : TaskRabbit, Wonolo, …

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Notre application est très simple, fluide et ergonomique. Elle permettra à nos utilisateurs de rapidement poster leurs demandes et surtout, de choisir de façon préciser ceux ou celles qui y répondront. Par ailleurs, nous nous adressons également pleinement aux professionnels qui en plus d’une utilisation classique, pourront profiter de nos publicités géociblées : les Happy Hours.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents (vous avez le droit à un joker pour cette question)

Notre board est un véritable point fort : Askheem c’est une équipe de 15 associés très compétentes et surtout complémentaires. Par ailleurs, nous espérons rapidement développer notre modèle global à l’international permettant à nos utilisateurs d’utiliser Askheem dans différents pays.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous esperons la voir en bonne forme, en train de continuer son déveleoppment mais surtout, avec un grand nombre d’utilisateurs satisfaits !

Cette présentation de startup a été mise à jour le 9 March 2016 par Franck

Startup fondée par :
Franck
Levée de fond
240 000

Pas encore de commentaire.

Ajouter une remarque constructive et pertinente