Logo de la startup Artips

Entre des newsletters bizness-éco-top-hitech-newjob-2.0 à et une invitation à une vente super exclusive envoyé à plusieurs centaines de milliers de clients uniques, il vous reste sûrement un peu de place pour la Beauté, la vraie.

C’est ce que nous propose Coline et Jean à travers Artips.

Pour tous les passionnés, les esthètes, les amateurs, les curieux, les néophytes qui veulent  mettre un peu de beau dans leur boîte mail.

Que proposez vous ?

Artips, c’est une dose d’art au quotidien.
Recevez chaque jour une anecdote captivante et originale sur une oeuvre d’art connue ou moins connue. A lire par email en une minute seulement.

Comment avez vous eu l’idée ?

Actuellement étudiante, j’ai beaucoup de temps disponible pour voir des expositions ou bien lire des livres sur l’histoire de l’art. Mais l’année dernière, j’étais stagiaire et j’ai découvert ce que signifiait la vie d’actif : la semaine, j’étais débordée et je n’avais pas de temps pour moi et encore moins pour l’art. Et le week-end, mes deux seuls jours de libre, j’avais rarement envie d’aller faire les trois heures de queue nécessaires pour aller découvrir l’exposition Dali ou Hopper alors que j’aime beaucoup ces artistes.

J’ai alors rencontré Jean, développeur web qui partageait ma frustration ainsi que ma passion pour l’art et nous avons créé Artips.

Qu’est ce qui vous a convaincu de vous lancer et de créer ce projet ?

Nous avons participé à un Start-Up Week End en novembre dernier et notre projet a suscité un véritable engouement au sein du jury. C’est ce qui nous a poussé à continuer !

Depuis combien de temps avez vous commencé ce projet ?

Depuis notre rencontre avec mon associé Jean en novembre dernier, nous avons travaillé pour construire notre réseau de rédacteurs, notre business plan ainsi que notre produit.

A quel besoin répondez vous ?

Nous constatons chaque jour qu’il existe une forte demande de culture et une envie de découvrir des oeuvres d’art. Mais tout le monde manque de temps. Et rare sont ceux qui font la démarche d’aller eux-mêmes chercher des informations sur des œuvres chaque jour. Notre idée est de rendre plus accessible l’histoire et son art à la fois en termes de mobilité (sur votre tablette dans votre lit le soir, sur votre smartphone le matin dans le métro ou sur votre ordinateur au travail) et en termes de contenu, en passant par le récit d’anecdotes en moins d’une minute.

Quel est votre cœur de cible ?

Nous souhaitons toucher à la fois les passionnés d’art qui manquent de temps et les curieux qui ont envie de découvrir l’art autrement…

Comment allez-vous vous faire connaître de vos clients ?

Nous misons beaucoup sur le bouche à oreille…

Quel est le business model ?

Nous avons plusieurs pistes de développement comme des partenariats avec les musées ou des événements culturels. Des visites, des produits dérivés voire des audioguides Artips pourront être envisagées.

Quelles sont les technologies que vous utilisez ?

Pour le moment, nous envoyons simplement un email par jour via un système d’envoi spécialisé.

Quels sont vos besoins ?

Aujourd’hui, nous avons besoin de gagner en visibilité et de trouver une audience importante.

Quels sont les plans pour l’entreprise (revente, Ipo, rien du tout) ?

Nous voulons nous développer et démocratiser l’histoire de l’art en touchant un public le plus large possible.

Qui sont vos principaux concurrents ? (Si si, il y a toujours un concurrent)

Il existe de nombreuses newsletters sur l’art mais la plupart mettent en avant l’actualité parisienne ou bien les oeuvres qui sont à la vente.

En quoi vous démarquez vous de vos concurrents ?

Aucune de ces newsletters ne propose de raconter via une anecdote l’histoire et les secrets d’une oeuvre.

Quels sont vos avantages par rapport à vos concurrents ?

Nous avons un positionnement original et nous avons construit un réseau important de rédacteurs spécialistes de l’histoire de l’art.

Où voyez-vous l’entreprise dans un an ?

Nous aimerions avoir plus de 200 000 lecteurs et poursuivre d’autres pistes de développement…

Si vous avez vu une faute de frappe ou d’inattention, n’hésitez pas à nous la signaler en selectionnant le texte en question en cliquant Ctrl+Enter.

Cette présentation de startup a été mise à jour le 31 May 2013 par DEBAYLE Coline

Startup fondée par :
Coline DEBAYLE et Jean PERRET

One thought on “Artips

Amélie le June 1, 2013 à 1:01 pm dit :

excellente idée ! tout ce qui pourra aider à démocratiser l’art : je vote pour !

Ajouter une remarque constructive et pertinente

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: